Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 18:42

La demande de reconnaissance de l’Etat de Palestine, qui sera présentée par Mahmoud Abbas cette semaine à l’ONU, révèle plusieurs choses qu’il convient de mettre en lumière.

 

La fourberie de l’Etat d’Israël et de ses alliés. Cela fait 30 ans que les israéliens prétendent vouloir la paix et une solution à deux Etats. Pendant toutes ces années, des milliers d’heures de négociation…pour un résultat absolument nul. Pire : Israël, sous les gouvernements de droite et de gauche, a systématiquement continué à coloniser, nonobstant les pourparlers, tout en rasant une fois de temps en temps des pans entiers de la Palestine (massacres de Jénine, Gaza, destructions des champs et des maisons palestiniennes par les bulldozers de l’armée israélienne et les colons fanatiques). Durant toutes ces années, les israéliens ont en réalité mené en bateau les palestiniens. Il est temps de comprendre qu’Israël ne veut pas, et ne voudra jamais d’Etat Palestinien. Les preuves sont évidentes : non seulement l’Etat sioniste continue à coloniser et donc de piller des terres à la Palestine, non content d’avoir volé 78 % du territoire originel de ce pays ; mais tous les dirigeants israéliens, quand ils parlent des résidus de territoires palestiniens, notamment la Cisjordanie, la qualifie de « Judée-Samarie », nom biblique, avouant par là même leurs véritables intentions : l’annexion totale de la Palestine et son intégration dans le Eretz Israël, entité mythifiée par des extrémistes juifs.

 

Obama, docile, à la tête d'un Etat de 300 millions d'âmes, écoute bien sagement les directives du boss, petit président d'un Etat scélérat de 7 millions de personnes... Cherchez l'erreur !... Regardez du côté de l'AIPAC !

 

 

Les démarches entreprises par Israël pour contrer cette demande, oh combien légitime, à l’ONU, confirme ces éléments. Si réellement Israël souhaitait une solution à deux Etats, ils devraient se réjouir non ? C’est l’inverse qui est en train de se produire sous nos yeux. Liebermann et Netanyahou ont menacé le peuple palestinien de lourdes représailles s’ils vont à l’ONU. Et tous les réseaux d’influence d’Israël s’évertuent à faire pression sur les pays membres de l’ONU pour voter contre.

 

Il est temps d’arrêter de se laisser manipuler par le discours israélien hypocritement « mielleux », en faveur de la « paix ». Il n’y a pas de camp israélien de la Paix, c’est un mensonge évident. Toutes les tendances politiques israéliennes sont rigoureusement sur la même ligne. Il faut donc en tirer les conséquences.

 

L’influence exorbitante des réseaux pro-israéliens en Occident. Les USA ont prévu d’opposer leur véto à la demande palestinienne au conseil de sécurité. Comment expliquer qu’un Etat de 300 millions d’habitants, supposément la première puissance mondiale, se plie systématiquement aux caprices de plus en plus hystériques et illégaux d’un pays minuscule de 7 millions d’habitants ? Certains ont évoqué l’électorat juif américain, qui représente environ 3 millions de voix. Certes. Mais la raison doit être recherchée ailleurs. L’AIPAC et l’AJC, les deux principaux groupes de pression pro-Israël aux USA, possède une énorme influence. En finançant massivement les campagnes électorales, ils s’assurent la servilité de toute la classe politique américaine. Par ailleurs, l’on sait que les évangélistes fanatisés, influents aux USA, sont très largement pro-Israël. Ajoutez à cela la menace permanente de chantage à l’antisémitisme, le verrou de l’influence de ces réseaux est total.

 

Le cas de la France.

 

La représentante de la France au Proche Orient, contre l’Etat Palestinien. La France ne déroge pas à la règle. L’on ne va pas refaire l’historique du dîner du CRIF, véritable tribune Sharonienne annuelle devant laquelle toute la classe politique vient s’agenouiller et écouter les vibrants appels au soutien à « Israël, ce si bel Etat démocratique, gentil et bisounours, dans un océan de barbarie orientale ».

Il convient néanmoins de relever les réactions de la classe politique française à la demande de reconnaissance palestinienne.

 

J’ai été frappé d’apprendre que la représentante de la « France » au Proche Orient, qui s’appelle Valérie HOFFENBERG, non seulement s’oppose vigoureusement à la reconnaissance d’un Etat de Palestine, prétextant des arguments pitoyables, hypocrites et ridicules – « La Palestine n’est pas prête » ; « la priorité c’est améliorer la situation des populations, et la création d’un Etat n’y changera rien » ; et la vieille rengaine des négociations : « il faut négocier, pas de solution unilatérale » –, mais surtout ressort exactement la propagande du duo extrémiste Netanyahou – Liebermann. Regardez son interview chez Ménard : http://www.itele.fr/emissions/chronique/menard-sans-interdit/video/14764

 

 

Image en tête du blog personnel de Valérie Hoffenberg. C'est signé d'avance...

 

Où est l’indépendance de la France ? Je m’étonne que très peu de personnes aient relayés cette information. Après la prise de pouvoir de BHL au ministère des affaires étrangères, il serait temps de réagir.

 

L’union sacrée de la droite et de la gauche, en faveur d’Israël. J’ai été frappé, mais nullement étonné, de la démarche entreprise par 110 parlementaires (chiffre absolument colossal), de l’UMP, du PS, du Centre, afin de bloquer la demande de reconnaissance de la Palestine : http://jssnews.com/2011/09/18/110-parlementaires-francais-nous-nous-opposons-a-la-reconnaissance-unilaterale-palestinienne/

 

 

François Pupponi, Jean-Marie Le Guen notamment pour le PS… Claude Goasguen, Eric Raoult, notamment, pour l’UMP… L’un des plus hauts lieutenants de Bayrou, Benhamias, est aussi de la partie. Hallucinant ? Non, quand on sait que le groupe d’amitié France-Israël est le plus massif à l’assemblée. Cela ruine au passage toute l’hypocrisie de la gauche, qui n’a de cesse de se réclamer des valeurs humanistes.

 

 

On aura noté la contradiction évidente des mots "paix" et "Israël"

 

A vous d’en tirer vos conclusions. Une chose est sûre : même si la reconnaissance de la Palestine, attendue depuis plus d’un demi-siècle, ne règlera pas tout, loin de là, la démarche d’Abbas a pour mérite de faire ressortir l’hypocrisie de l’alliance occidentaliste. L’objectif n’a jamais été, et ne sera jamais, pour ces Etats – largement minoritaires quand on sait que l’immense majorité de pays vont voter pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine –, l’indépendance pleine et entière du peuple palestinien. Ils jouent la montre, en tentant d’arriver à un point de non retour, la colonisation totale de la Cisjordanie, qui signera l’impossibilité matérielle d’un Etat. Il faudra, là encore, tirer toutes les conséquences. Les ennemis de la Palestine, au-delà des extrémistes revendiqués, sont tous ceux qui leur mentent depuis tant d’années.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • : Ce blog évoquera les questions liées à la propagande anti-musulmane qui a cours en Occident, mes avis sur l'actualités, décryptages, informations...
  • Contact