Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 14:10

On ne connait pas tout de l'acte terroriste de Breivik en Norvège. Néanmoins, on connait désormais son idéologie et sa motivation. Il est désormais clair qu'il s'agissait d'un ultra-islamophobe, fanatiquement pro-israélien : l'extrême droite shabbat goy. Le terroriste s'abreuvait tous les jours aux sites islamophobes du juif Spencer et de la juive Geller ; il était un farouche adepte de la thèse développée par la judéo-sioniste Bat Yeor, consistant à dire que l'Europe est "soumise" aux Arabes et qu'il faut parler désormais d'Eurabia. Bref, une idéologie purement néoconservatrice, dont l'une des stars est Geert Wilders au Pays Bas (Geert est un allié d'Israël et un farouche partisan du sionisme :http://resistancemusulmane.over-blog.com/article-geert-wilders-l-islamophobe-hollandais-au-service-d-israel-du-judaisme-integriste-et-du-sionisme-58635861.html) , ou les types de l'English defense league (qui fricote avec le rabbin Nachum Shifren), imputant aux musulmans tous les malheurs du monde, et prônant une alliance-soumission des européens ou du monde "chrétien" à l'alliance judéo-atlantiste, pour la gloire d'Israël.

 

Le livre de l'extrêmiste juive Bat Yeor ne manque pas de piquant. Réalisant une inversion accusatoire comme on en a rarement vu, elle dit que l'Europe est soumise à un "lobby musulman" qui contrôle tout dans l'ombre et tire les ficelles. C'est ce qu'on disait jadis sur les juifs. Et puis, il suffit de voire l'influence du groupe Europe-Israël à l'assemblée européenne et le nombre de députés ou dirigeants juifs extrêmistes en Europe pour rire à plein poumon. Toutefois, son livre a eu un grand succès chez les fanatiques anti-musulmans.

 

 

Le rabbin Nachum Shifren, avec sa grande barbe, est l'un des soutiens les plus puissants à l'organisation extrêmiste  anti-musulmane English defense League. Son rôle : diffuser l'idéologie du choc des civilisations et le néoconservatisme.

 

 

Spencer avec sa barbe et sa tête de pervers, et Geller avec sa face d'hystérique nymphomane : un couple juif infernal. Ils sont les auteurs de plusieurs sites violemment anti-musulmans. Breivik, le terroriste d'Oslo, était un adepte revendiqué de leur idéologie. Dans son mémoire de 1500 pages, ils fait référence une bonne dizaine de fois aux sites de ces sinistres individus et les loue sans cesse.  http://blogues.cyberpresse.ca/hetu/2011/07/25/le-cout-de-la-rhetorique-anti-islam/

 

 

Nombreux sont ceux en France qui baignent dans cette idéologie. Certes, ils n'ont rien à voir avec l'acte terroriste. Mais il faut bien relever les similitudes des idéologies. Ce n'est pas de l'amalgame. Mais juste de la comparaison. J'ai lu et visionné la vidéo du terroriste norvégien. Et rien, dedans, absolument rien, n'est en contradiction avec ce que l'on peut lire sur des sites comme Riposte laïque des ultra-laïcards Tasin et Cassen (http://resistancemusulmane.over-blog.com/article-christine-tasin-agent-d-influence-d-israel-et-du-sionisme-international-58455217.html), bivouac, Enquête et Débat du judéo-atlantiste Jean Robin (http://resistancemusulmane.over-blog.com/article-enquete-et-debat-exemple-pratique-de-l-entrisme-judeo-sioniste-sur-le-net-jean-robin-un-agitateur-pro-israelien-et-anti-islam-71561247.html, fdesouche, et tous ceux qui tournent autour, bien au contraire. Or, on les voit désormais s'étonner de l'amalgame qui pourrait être fait entre leur doctrine et le terroriste. Cocasse. Pourtant, ce sont les premiers à dire que tout acte terroriste d'un "islamiste" (sic) représente forcément tout l'Islam, et que tout musulman est indirectement responsable de cela. Or, maintenant qu'un type de leur mouvance commet un tel acte, ils crient à l'amalgame.

 

 

Jean Robin attise les braises au sein d'un Eglise intégriste.

 

Ce qui est drôle par ailleurs, c'est qu'ils ressortent les théories du complot. Certains allant même jusqu'à dire qu'il s'était converti à l'Islam. Mais ils se gardent bien de révéler que la Norvège était un pays antisioniste, allant même jusqu'à boycotter Israël et à soutenir la demande de reconnaissance de l'Etat palestinien à l'ONU, ce qui a suscité la colère des réseaux sionistes à travers le monde. Il faut aussi noter que les jeunes assassinés en Norvège fesaient partie du parti travailliste, et qu'ils avaient manifesté contre Israël. Breivik, qui soutien bec et ongle Israël, trouvait cela, il l'a écrit, insupportable. C'est un élément que peu ont relevé : sa haine était dirigée contre les musulmans et aussi plus largement contre tous les antisionistes.

 

Daniel Pipes, juif extrêmiste américain, est l'un des plus grand maître à penser de l'idéologie du choc des civilisations :  http://resistancemusulmane.over-blog.com/article-daniel-pipes-le-neoconservateur-pape-des-apotres-du-choc-des-civilisations-pour-la-gloire-d-israel-60362650.html Breivik s'en est aussi inspiré.

 

 

On le voit, ces hystériques sont très gênés. Ils cherchent des excuses ou du moins des explications, bien pitoyables, de cet acte. "C'est un désaxé" a-t-on lu. Risible. Non pas que leur idéologie ne mène pas, déjà, à des massacres bien avant cet attentat : il suffit pour s'en convaincre de voir les guerre de l'axe judéo-atlantiste néocon et les crimes colossaux déjà commis (et que soutiennent généralement les tenants de cette doctrine). Mais le terrorisme sur le sol européen n'aura à n'en pas douter un impact sur les esprits et la vérité de leur doctrine est en train d'éclater. Je répète qu'ils ne sont nullement responsable de cet acte. Mais il faut désormais bien comprendre vers quoi peut mener, à l'extrême, certaines doctrines fanatiques.

Repost 0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 15:24

L'Etat d'Israël est souvent représenté, par ses partisans et les dirigeants occidentaux, comme la seule démocratie du moyen orient et un rempart, un poste avancé de la civilisation occidentale en pleine "barbarie" orientale. Les raisons sont simples à comprendre : il faut bien justifier les crimes israéliens et la spoliation des palestiniens par des arguments anesthésiant. Or, cette vision est totalement mythique.

Israël, une démocratie ? Il est vrai que le système politique israélien se rapproche d'une démocratie. Il y a bien des élections, un parlement (la Knesset). Certes. Mais ce n'est qu'un vernis qui cache une toute autre réalité. Tout d'abord, il faut déjà relativiser : l'aspect démocratie ne concerne en réalité que les juifs citoyens israéliens. Pour eux, effectivement, ce n'est pas du tout un régime autoritaire. Ils peuvent s'exprimer, voter, faire valoir leurs droits en justice.

Soit. Mais ce que l'on oublie de dire, c'est que les palestiniens, dépourvus d'Etat, vivent sous domination et occupation israélienne. A ce titre, il est primordial de s'intéresser à leur sort qu'ils sont sous la botte des dirigeants israéliens. Or, pour les palestiniens, Israël revêt plutôt les habits d'une effroyable dictature, la pire de toute la région : absence de liberté de circulation (check point), enfermement ; colonisation continue de leurs terres, des champs ; destruction régulère de logements sous de faux prétextes administratifs ; contrôle total des exportations et importations. Que dire des arrestations arbitraires, des milliers d'enfants détenus sans jugement ? Que dire aussi des bombardements ? A cet égard, on peut légitimement parler du seul régime colonial de la région, ressemblant davantage à une dictature. Avec une coloration théocratique, vu qu'en Israël religion et Etat ne sont pas réellement séparés : les partis ultra-orthodoxes (qui poussent à la déportation des palestiniens) sont très représentés, ont droit de cité et influences même les gouvernements.

Il faut donc cesser de parler de démocratie. Venons-en au deuxième point.

Israël rempart contre la barbarie ? C'est en ces termes que les premiers colons israéliens venus envahir et chasser les palestiniens justifiaient leur entreprise de conquête coloniale. Israël serait un poste avancé de la civilisation en plein territoire "arriéré". Qu'en est-il réellement ? Lorsqu'on se penche sur les débuts de la conquête sioniste, on apprend que celle-ci s'est réalisée, dès le départ, au moyen du terrorisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Terrorisme_sioniste). Irgoun, Léhi, la Haganah et bien d'autres : des tas de groupuscules terroristes, posant des bombes dans les marchés et massacrant des villageois palestiniens font régner la barbarie sur toute la Palestine. Le plus grand attentat étant celui de l'hôtel King David dans lequel des dizaines de morts sont à déplorer (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ministere_817/archives-patrimoine_3512/expositions_11556/expositions-diverses_14041/60e-anniversaire-etat-israel_18854/attentat-du-king-david-1946_62590.html.) Par ailleurs, la conquête s'est accompagnée du rasage de centaine de villages palestiniens. Ces groupes terroristes formeront l'embryon du nouvel Etat, les chefs terroristes étant recouvertis en dirigeants politiques.


Il suffit ensuite de se pencher sur tous les actes actuels. Utilisation du phosphore blanc sur des populations civiles, bombardements massifs, destruction de Gaza et blocus illégal créant une catastrophe humanitaire ; punitions collectives (qui sont des crimes de guerre). Si l'on définit le terrorisme comme étant une méthode consistant à s'en prendre à une population civile sans défense afin de faire plier un gouvernement, un mouvement ou un Etat, force est de constater que le rasage de Gaza pour faire "plier" le hamas, la destruction du Liban pour faire plier le Hezbollah en 2006 s'apparentent à des chefs d'oeuvre de terrorisme d'Etat.

A côté de la violence d'Etat, il y a la violence des colons. Des mosquées sont parfois incendiées (http://www.lexpress.fr/actualites/2/des-colons-accuses-d-avoir-incendie-une-mosquee-en-cisjordanie_889429.html), des paysans lachement agressés et harcelés par les colons. Encore aujourd'hui, Baruch Goldstein, celui qui a assassiné des dizaines de Palestiniens qui priaient dans un mosquée d'Al Qods, en leur tirant à la mitraillette dans le dos, est vénéré par des extrêmistes religieux qui viennent des quatre coins du globe pour fleurir sa tombe. Il y a aussi le fanatisme des religieux. La Torah du roi, publiée en Israël, préconisait d'assassiné les bébés des "ennemis d'Israël" (http://www.courrierinternational.com/depeche/newsmlmmd.ef79b89c75d8ec82c497c2e7ef1d1492.6b1.xml)


Israël n'est donc ni une démocratie, ni un rempart contre la barbarie. C'est plutôt une dictature qui n'a apporté que le sang dans cette région. Ceux qui soutiennent cet Etat ne peuvent plus se cacher derrière ces pétitions de principe sans fondement ; qu'ils assument désormais à la face du monde leurs réels projets.

Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 21:41

On fait beaucoup de bruit pour s'en prendre aux affreux islamistes qui bafouent le droit des femmes. Les raisons politiques (essentiellement de diabolisation) sont fort connues. Leur hypocrisie est béante lorsqu'on s'intéresse de près au sort des femmes dans le monde : les féministes institutionnels gardent le silence sur des faits d'une exceptionnelle gravité. Pourquoi ?

Affaire DSK ? Silence assourdissant de Fadela Amara et de Ni pute ni soumise, qui, si DSK avait été musulman, se seraient indignés et auraient lancé des pétitions dans le monde entier.

Récemment, la blogosphère bobo et les pseudo-féministe s'indignent publiquement (pour se donner une bonne image à moindre frais) au sujet des femmes qui se révoltent en Arabie Saoudite pour pouvoir conduire. Certes. Mais pourquoi ces gens n'ont absolument jamais relever, et encore moins indigner, de l'affaire de cet israélien condamné à 18 ans de prison en Russie pour organisation d'un trafic de femmes (esclavage sexuel) : http://aviseurinternational.wordpress.com/2011/05/03/russie-un-israelien-prend-18-ans-de-prison-pour-trafic-de-femmes-blanches/

Pourquoi ces personnages médiatiques n'ont jamais parlé du fait que des organismes et ONG internationales et même israéliennes ont pointé du doigts le fait qu'Israël est une plaque tournante dans les réseaux de trafic de femmes : http://www.atimes.com/atimes/Middle_East/JI05Ak01.html

 

Voir ici une vidéo d'une militante israélienne qui s'insurge contre ça et l'impunité des trafiquants : http://www.youtube.com/watch?v=YoMp_jtT-ik

Pourquoi, en France même, personne n'a osé évoquer la pratique, dans certaines communautés loubavitch, d'obliger les femmes à se raser le crâne ? N'est ce pas là une humiliation ? http://fr.wikipedia.org/wiki/Juda%C3%AFsme_orthodoxe

Nous ne sommes en réalité pas étonné de ce silence : l'on sait que le féminisme est instrumentalisé, en partie (car je précise qu'il y a des centaines de vrais féministes, des associations, qui agissent réellement sur le terrain pour aider les femmes battues, victimes de violences, de viols, d'égalité salariale, sans distinction d'origine ou de religion : elles sont vraiment sincères et oeuvrent pour une juste et noble cause, il faut les soutenir absolument) par des idéologues politiciens très proches des milieux sionistes et néoconservateurs : l'on sait par exemple que NPNS a été soutenu, de l'aveu même de Fadela Amara, par le CRIF : http://www.dailymotion.com/video/x9wraw_aveux-de-fadela-amara-le-crif-la-pa_news et que le cofondateur de cette association, Mohamed Abdi, fait partie d'un think tank pro-US et israélien dénommé Cercles de l'Oratoire http://fr.wikipedia.org/wiki/Cercle_de_l%27Oratoire ; Fourest est aussi une proche amie de BHL, Badinter et Zelensky ça se passe de commentaire...

 

 

Bref on voit que le but est de se servir de faits divers pour arriver à des buts politiques... tout en occultant délibéremment d'autres exemples très graves d'atteinte aux droits des femmes, dès lors que le coupable n'est pas musulman.

Repost 0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 14:23

 

Nombreux sont ceux, parmi les pro-palestiniens, qui ne cessent d'affirmer que le sionisme, cette idéologie politique coloniale et raciste, n'a rien à voir avec le judaïsme. Cette tendance est motivée par la peur d'être taxé d'antisémite. Ou alors est ce simplement de l'ignorance. La réalité est cependant toute autre.

 

 

Le rabbin terroriste Meir Kahan, fondateur de l'organisation terroriste Ligue de défense juive.

 

 

Les plus grandes instances religieuses juives, des plus "modérées" aux plus fanatiques, s'affirment explicitement et inconditionnellement comme sionistes. Le Grand rabbinat en Israël, comme le consistoire et le grand rabbin Gille Berneim en France, comme 99% des rabbins et des Rav (Chaya, Dynovisz etc...), tous sont ultra-sionistes. Je veux bien qu'on nous sorte les Neturei Karta qui prétendent que le judaïsme n'a rien à voir avec le sionisme, et que les sionistes seraient même antisémites : ces religieux là ne sont qu'une infime minorité en réalité. Autre exemple : le fondateur de la Ligue de défense juive, organisation terroriste dont l'objectif est de promouvoir Israël, a été fondée par un rabbin du nom de Meir Kahan (v. photo ci-dessus).

 

 

Colon terroriste religieux juif en Palestine occupée.

 

 

Lors des massacres de Gaza, une brochure officielle a été éditée par les rabbins israéliens, pour être distribuée aux soldats : y était ecrit explicitement que les soldats ne devaient faire preuve d'absolument aucune pitié, puisque les palestiniens étaient des sous-êtres (conformément à ce que dit le Talmud) qu'il fallait exterminer. Les massacres y étaient décrits comme étant casher (licite) et des mitzvah (bénédiction). De la même manière, Ovadia Yosef, un rabbin extrêmement vénéré par tous les juifs du monde, avait rédigé un bouquin religieux, conforme aux écritures, précisant qu'il fallait massacrer même les enfants goy. Qui n'a d'ailleurs pas vu les soldats terroristes de tsahal lors des campagnes de guerre contre le peuple palestinien, être adoubés par des religieux, qui récitent des prières de bénédiction ? Le même constat s'impose au niveau politique : les partis religieux comme le Shass (qui en appelle à la déportation des Arabes) sont très influents. Enfin il faut bien avoir en mémoire que les colons israéliens, ces fanatiques qui détruisent les champs d'olivier, attaquent des paysans palestiniens et créent des espèces de camps militaires retranchés dans des territoires volés sont tous des religieux.

 

 

Soldat israélien lisant les écritures juives entre deux massacres de goy palestiniens

 

 

L'idéologie sioniste se fonde en réalité, il faut le dire et le répéter, sur les écrits talmudiques et bibliques. La Thora en vigueur chez les juifs (remaniée et trafiquée) raconte de nombreux épisodes guerriers de la conquête de la Palestine dans l'antiquité : ce sont ces textes qui servent de légitimation à toutes les guerres de destruction menées par Israël. C'est bien pour cela que vous ne verrez JAMAIS un religieux juifs condamner ces massacres. De la même manière, le racisme contenu dans le talmud sert de base à la politique de discrimination systématique envers les Arabes. Enfin, le projet même de Grand Israël est un objectif biblique, celui de rétablir le royaume de David et de reconstruire le temple de Salomon.

 

 

Cette photo à elle seule démasque toute l'escroquerie du sionisme : nous voyons Shimon Péres, sois disant représentant du "camp de la paix " israëlien, en compagnie d'Ovadia Yosef, le rabbin le plus aimé d'Israël, selon lequel "les bébés goyms doivent être massacrés".

 

 

Il faut voir la réalité en face : le sionisme est l'accomplissement politique, dans les faits, de l'idéologie portée par le judaïsme. Ce n'est pas antisémite que de le dire : c'est l'aspect idéologique des choses qu'il faut voir en face. Nous n'avons pas à parler en lieu et place des instances religieuses juives, qui sont seules compétentes pour dire ce qu'il en est de leur religion ; or, toutes ces instances disent et répètent qu'elles sont indéfectiblement et inconditionnellement sionistes, et ce, ad vitam eternam. Nous devons juste en prendre acte et arrêter d'avoir peur de dire les choses. Ce sont même les ultra-sionistes qui nous remercierons d'avoir dit cette simple vérité.

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 17:17

 

Tout le monde a été saisi de stupeur en apprenant la nouvelle : Dominique Strauss Kahn, directeur du FMI, prochain candidat à la présidentielle, arrêté et déféré devant la justice pour tentative de viol. Il n'y a que les naïfs ou les hypocrites qui ont été étonnés. Car beaucoup savaient que DSK était un obsédé sexuel : même ses amis le reconnaissent maintenant. Tout le monde se souvient aussi de l'affaire Tristane Banon, cette jeune journaliste agressée par DSK, qu'elle qualifie de "chaimpanzé en rute". Bref tout cela montre comment ceux qui prétendent nous diriger son immoraux. A vrai dire, cela ne nous suprend pas.

 

 

Le plus cocasse dans cette affaire, c'est le soutien dont à bénéficié DSK. Et là, on ne peut s'empêcher de relever la solidarité communautaire qui va jusqu'à soutenir les actes les plus atroces. Alors nous avons eu, pêle mêle. Finkielkraut, le judéo-sioniste acharné, qui est allé sur les plateaux télés lacher une petite larme pour son coreligionnaire victime, encore une fois, de la "barbarie antisémite". L'inénarrable Bernard Henri-Lévy, le faux intellectuel millionaire défenseur du sodomiseur de fillette Polansky (encore un élu de la tribu) et d'israël, est aussi intervenu pour dire son effroi ! Pensez vous : le futur président, devant un tribunal pour une vulgaire "domestique noire musulmane", c'est atroce ! Jean-François Kahn est aussi monté au crénau pour minimiser ignomineusement les faits, en parlant de "troussage" de domestique. L'un des plus fourbes fut sans conteste un dénommé Taubmann, néoconservateur fanatique, qui a eu le culot talmudique de nous dire que DSK plaisait "énormément" aux femmes, et qu'il n'a pas pu commettre cet acte. Cambadélis, Todd, Valls, Moscovici : encore le soutien indéfectible de la communauté. Imaginez un instant que ce sois un goy politique français pris la main dans le sac à la place de DSK, croyez vous vraiment qu'ils l'auraient soutenu ? Il n'y a qu'à voir le cas Villepin, traîné dans les tribunaux pour une broutille : son sort n'émeut personne. Imaginez s'il avait commis une agression sexuelles... Le monde médiatico-politique lui aurait vomi dessus. On le voit : mépris envers la victime, envers les faits, et tribalisme à toute épreuve.

 

Que dire aussi de la preuve de la mascarade droite-gauche. Copé président de l'UMP, d'origine ashkénazo-roumaine, soi disant opposant à la gauche, a ordonné à ses troupes de ne rien dire sur l'affaire DSK. Claude Guéant nous dit par ailleurs qu'il appuirait une demande de DSK pour purger sa peine en France. Autre révélation politique : l'état de décrépitude morale et de mensonge du PS, sois disant parti des ouvriers, proches des "immigrés". Dans cette affaire, ils ont tous soutenu bec et ongle leur ami DSK, millionnaire libidineux, contre une femme d'origine immigrée victime d'une agression sexuelle. Au moins cette affaire aura permis d'ouvrir aux quelques naïfs qui croient encore au foutage de gueule de ce parti politique.

 

 

Enfin, cette affaire révèle de manière fracassante l'instrumentalisation par certains et l'utilisation du féminisme comme arme de guerre dirigée contre les musulmans uniquement. Vous aurez en effet remarqué que l'association NPNS de Habchi et d'Amara à été absolument silencieuse dans cette affaire immonde d'agression sexuelle. Amara disait même il y a quelques mois que DSK était un "grand défenseur de la cause des femmes" : http://oumma.com/Quand-Fadela-Amara-courtisait

 

Si c'était un musulman, et un "pauvre" vous imaginez bien que NPNS serait montée au crénau sur tous les plateaux pour dénoncer la barbarie "fascislamiste". Mais non : l'agresseur est juif et la victime musulmane : pour Amara et Habchi, c'est sûrement la femme de ménage qui a agressé DSK. On relève aussi là toute leur hypocrisie : elles prétendent défendre le droit des femmes musulmanes... Un mensonge de plus qui tombe à l'eau. Il est aussi marrant de relever que le compagnon de Fadela Amara, Mohamed Abdi, fait partie du cercle néoconservateur le "Meilleur des Mondes" créé par... Monsieur Taubmann en personne, celui cité plus haut.

 

J'ai aussi entendu Jack Lang, encore proche de NPNS, venir dire qu'il n'y avait pas "mort d'homme" : une agression sexuelle c'est rien ??! Le silence de Fourest est aussi lourd de sens...On voit bien que tous ces gens se foutent du droit des femmes : c'est juste un prétexte pour taper sur les musulmans, preuve en est définitivement faite. A l'inverse, d'autres féministes bien plus conséquentes et justes, se sont levées contre DSK, mais elles ne bénéficient absolument pas de la même sollicitude que NPNS qui est un produit marketing bâti par les puissants.

 

 

En tous cas cette affaire permet d'illustrer et de prouver des pans entiers de la mascarade actuelle. Les naïfs n'auront désormais plus d'excuse lorsqu'ils nieront ces faits, ces connivences et ces mensonges.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Sahabas - dans contre-propagande
commenter cet article
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 15:18

 

Ces dernières années, un certain Jean Robin s'est fait connaître dans la blogosphère islamophobe. Nous nous sommes penché sur son cas, qui nous a paru intéressant de décortiquer, non pas pour l'importance de cet individu - il a pour ainsi dire une très faible audience et il ne brille pas par ses qualités intellectuelles - mais surtout pour le fait que sa manière d'agir est un condensé assez brut de la méthode de domination sioniste. Il permet d'illustrer en somme les mensonges d'Israël et les méthodes de propagande des lobbys sionistes à travers le monde.

 

 


 

Jean Robin lors d'une intervention dans un église orthodoxe extrêmiste de Belgique, celle du père Samuel, incitant au choc des civilisations et à la guerre contre l'Islam

 

 

Premier point : la haine de l'Islam. Ce personnage, qui se présente comme journaliste, a ouvert un site dédié, selon lui, à la liberté d'expression, dont le nom est Enquête et Débat. Louable projet me direz vous. Le titre semble d'ailleurs tout à fait neutre et honorable. Or, que constate-t-on : plus de la moitié des articles sont à connotation islamophobe. Il relaie ainsi la propagande de Riposte laïque, de l'extrême droite islamophobe du bloc identitaire, de Freysinger, de Delcambre. Il a d'ailleurs contribué à publier des livres anti-Islam comme la Mosquée Notre-Dame de Paris (relatant le futur de la France, dans lequel les arabes auraient pris le pouvoir et massacreraient tout le monde). Bref, ce n'est pas un média pour la liberté d'expression, mais une courroie de transmission des agitateurs islamophobes de France. A la limite c'est son droit : mais l'on voit là un pilier de la stratégie sioniste de manipulation des peuples : avancer systématiquement sous faux drapeau.

 

Il est clair que les gens se méfieraient si son site s'appelait : "Haine de l'Islam et amour du fanatisme juif". De la même manière qu'Eric Zemmour et Alain Finkielkraut se disent défenseur de la République pour taper systématiquement sur les Arabes et les musulmans au service de la propagande néoconservatrice et sioniste - les deux sont synonymes - : tout cela est une stratégie savamment mise en place pour favoriser les intérêts ultra-communautaires de cette minorité. Jean Robin est d'ailleurs intervenu dans une église orthodoxe extrêmiste en Belgique pour y tenir un discours, disant en gros que le monde judéo-chrétien devait s'unir pour déclarer la guerre contre l'Islam.

 

 

Second pilier : l'argent, le business et le racket. Son site se veut être un relai pour la "liberté d'expression". Soit. Mais... quelle ne fut pas ma surprise en voyant qu'il réclame de l'argent à ceux qui visitent le site. Y aller est certes gratuit, comme tout site internet : mais il organise carrément des "souscriptions", en arrêtant pas de faire du chantage. Il réclame de l'argent, en disant que son "pauvre média" risque de disparaïtre, qu'il a des "frais"... Quel foutage de gueule. Dans ses commentaires, il réclame en gros aux visiteurs de payer : les frais de papier (mensonge car c'est un média internet) ; les frais téléphone - en gros qu'on paye son abonnement Bouygue ou SFR - et d'internet ! Bref il veut se faire de l'argent sur la tête des gens : et il y a des naïfs, très peu heureusement, qui se font avoir ! Berné par l'affiche (liberté d'expression), ils croient agir pour une noble cause. Or il s'avère qu'il rémunère un individu qui a juste monté un blog d'une grande médiocrité. Car la qualité de l'information et la pertinence des sujets traités sont quasi-nulles : beaucoup de règlements de compte personnels (contre les musulmans et les anti-sionistes du net : contre Blanrue, Soral, Dieudonné, le site Oumma.com) et des infos rabachées par tous les médias. Le contenu est très pauvre, c'est d'ailleurs lui qui devrait payer les gens qui visitent son site. Le plus drôle est qu'un dénommé André Bercoff, sois disant philosophe, collabore à ce site : ses analyses de bistro, dans des vidéos d'une minute dignes des grosses têtes de Bouvard, sont pathétiques et d'une nullité affligeante. Une sorte de BHL de droite, qui distille systématiquement la propagande israélo-américaine avec un talent proche de celui d'une merguez. Franchement faire payer ça ! Quelle escroquerie.

 

 


  André Bercoff, une analyse de comptoir à couper le souffle ! 

 

 

Une chose très drôle : pour attirer et faire payer le maximum de monde, il a inventé des tas de formules : pour les chômeurs (sur justificatif !), pour les radins, mensuel, annuel, dons exceptionnels, bref y en a pour tous les goûts ! Il n'arrête pas de réclamer de l'oseille, alors que s'il est vraiment passioné par la liberté d'expression, il devrait s'y consacré de manière désintéressée. Encore une preuve de la fausseté de son "combat". On se croirait dans le Sentier ! Est ce vraiment sérieux ? Cet appât du gain illustre très bien la domination sioniste, fondée sur le rackette et le business. Il existe des tas de site d'information sur le net : aucun ne pleurniche sans cesse pour réclamer de l'argent.

 

Troisième pilier : la censure systématique et le mensonge. Contrairement au projet affiché, liberté d'expression, il s'avère qu'il ne cesse de supprimer des commentateurs. Sous des prétextes fallacieux : antisémitisme, racisme etc... Pourquoi fallacieux ? Parce qu'au contraire, il laisse filtrer sur son sites des tas de commentaires violemment arabophobes et islamophobes. Un dénommé Shaul, fidèle commentateur, est un ultra-sioniste fanatique, ouvertement anti-arabes et anti-musulmans, sévit impunément partout sur le site, sans que Robin n'ait émis la moindre censure. Moi, et d'autres, ont été censurés pour avoir simplement tenter de faire des parallèle : par exemple, un commentaire disait qu'il existait un complot islamique mondial pour dominer la planète ; j'ai répondu que s'il avait le droit de dire ça, alors on devrait pouvoir dire qu'il existe un "complot juif" etc.. Résultat : Jean Robin (ou Rabbin peut être) me vire direct, et laisse le premier commentaire ouvertement raciste. La preuve s'il en est du deux poids deux mesures avec lequel le sionisme règne en Occident.

 

Quatrième pilier : l'ultra-communautarisme judéo-sioniste. Jean Robin rappelle sans cesse, pour échapper à l'accusation d'ultra-communautariste, qu'il a écrit un bouquin intitulé la Judémanie, censé s'en prendre au traitement de faveur dont jouirait les juifs en France. Soit. Mais lorsqu'on se penche sur cet écrit, ce qui transparait c'est que Robin ne condamne pas ce traitement de faveur en tant que tel, mais redoute que cela suscite des jalousies de la part des goys qui ne sont pas traités avec tant d'égard. Pire : il n'attribue pas ce traitement de faveur à la mainmise criante du lobby sioniste en France, mais plutôt à la bêtise des goys, non juifs. L'on voit donc bien la manipulation : disculper le lobby, et peur de voir naître une contestation contre lui.

 

Il se dit républicain et patriote, amoureux de la France, mais tout dans ses activités témoigne d'un ultra-communautarisme : il offre un prix de la liberté d'expression à Eric Zemmour, il écrit un bouquin pour faire l'éloge d'Alain Finkielkraut, il collabore activement avec André Bercoff. Un épisode m'a aussi bien fait rire : il était dans le public d'une émission de Paul Amar (sépharade d'origine turque) : Jean Robin, qui se prétend "anti-système", a pris la parole...pour dire que l'émission de Paul Amar, son coreligionnaire, était absolument formidable ! Rien que ça. Alors que l'on sait que cette émission est la caricature d'un média aux ordres du système.

 

 

Démonstration de communautarisme en direct de J. Robin

 

 

Il est enfin un ultra-israélien... Mais regardez la manip' : il récuse le mot sioniste, pour camoufler son engagement communautaire. Il affirme ne pas être sioniste... pour la simple et bonne raison qu'Israël existe déjà et que le projet sioniste a abouti ! Trop fort sur la vie de Tata Rachel ! Nan vraiment il nous prend pour des imbéciles. Il se dit totalement pro-israélien, et non sioniste : jouant ainsi sur les mots, car l'on sait que le terme sioniste est utilisé aujourd'hui pour parler des pro-israéliens.

 

 

Je l'avoue, rédiger un article sur cet individu en quête de gloire ne sert pas à grand chose car il a très peu d'importance. Mais je pense qu'il est intéressant de voir les méthodes de l'entrisme sioniste sur internet. Sur le net en effet, les médias aux ordres sont peu crédibles. Il faut, pour le lobby, infiltrer la blogosphère. Le succès des sites sur internet est souvent du à leur caractère anti-système : les sionistes l'ont compris, et ont décidé d'investir la toile en jouant sur cette fibre, en mentant et manipulant. Mais en décryptant, l'on voit que les piliers de la domination sioniste restent les mêmes : haine des musulmans et choc des civilisations ; argent ; mensonges ; médiocrité intellectuelle ; ultra-communautarisme.

Repost 0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 16:42

 

Certains esprits lucides avaient déjà perçu il y a de cela quelques années que la laïcité était instrumentalisée pour combattre une partie de la population, en l'occurrence les musulmans vivant en France. La loi de 2005 portant interdiction du voile à l'école en était déjà une manifestation : car il faut sans cesse rappeler que le concept de laïcité, a toujours et depuis l'origine, consisté en une séparation de la religion et de l'Etat, et que l'une des conséquences, était l'interdiction pour les agents PUBLICS, en clair les fonctionnaires, de manifester une quelconque appartenance religieuse. Jamais, avant 2005, il ne s'est agit de restreindre les libertés des usagers des services public, notamment de se vêtir, et d'exprimer des convictions religieuses, sous réserve d'atteinte à l'ordre public.

 

La loi de 2005 fut à cet égard un tournant décisif. Non seulement parce que la loi s'en prenait directement à la liberté de conscience des usagers, élèves, auquel le principe de laïcité et de neutralité ne s'est jamais historiquement imposé ; mais aussi et surtout parce que c'est l'une des rares fois où l'Etat français a voté une loi d'exception en direction d'une minorité, en l'occurence religieuse.

 

Le verrou ayant sauté, nous assistons désormais à une déferlante hystérique sur les musulmans, systématiquement basée, ou plutôt dissimulée, derrière une conception de la laïcité qui n'a plus rien à voir avec celle de 1905. Il s'agit maintenant d'une laïcité de combat, visant seulement une partie minoritaire de la population, tendant à restreindre toujours plus sa très gênante "visibilité". La loi sur la burka récemment, destinée à l'interdire dans la rue, en est encore la manifestation : il n'y a ici plus rien à voir avec la laïcité, qui a toujours concerné les lieux public où s'exerce un service public. Un autre pas est donc franchi : nous seulement on s'en prend désormais aux usagers, initiative commencée par la loi de 2005 ; mais maintenant c'est même dans la rue ! Double dérive, toujours en guise d'exception afin de viser la minorité musulmane.

 

Il n'y a plus qu'un pas désormais pour interdire cette fois-ci... le voile classique dans la rue. Les bases de cette future interdiction sont d'ores et déjà là, puisqu'on a déjà brisé le verrou pour viser les usagers, et l'autre verrou pour appliquer ces interdictions dans la rue.Cela me rappelle d'ailleurs le bon vieux temps des colonies, époque à laquelle les colons organisaient des "cérémonies de dévoilement", où les soldats et les autorités, notamment en Algérie, prenait en otage des femmes voilées et leur imposait de retirer leur voile... en guise de mascarade de "libération de la femme", par ceux là mêmes qui occupaient leur pays et tuaient leurs maris et enfants... Farce tragique et bien immonde...

 

 

Cérémonie du dévoilement en Algérie, en 1958

 

 

Bientôt la barbe, la djellabas... et pourquoi pas les boubous africains, seront peut-être interdits ? Il y a quelques années de cela, ça pouvait sembler délirant... Mais honnêtement, je ne pense pas que ce soit totalement farfelu de le penser, au vu des dernières lois votées. On trouvera alors de nouveaux prétextes : la barbe peut potentiellement cacher le visage (c'est ce qui avait été avancé pour la burka) d'où atteinte à l'ordre public ; la djellaba quant à elle serait une menace à l'ordre public puisqu'on pourrait y dissimuler une bombe par exemple ! Le pire est que ce type d'argumentation est bien plausible, car c'est dans la même veine que ceux avancés pour les autres lois effectivement en vigueur !

 

Car les derniers épisodes en date, de cette furia anti-Islam, viennent réactiver toute cette hystérie. D'abord, des filles musulmanes menacées d'être expulsées du lycée Auguste Blanqui, à Saint-Ouen dans le 93, parce qu'elles portent de... longues robes noires ! Cette pudeur est vécue, par les dirigeants de l'établissement, comme un "signe ostentatoire" d'appartenance religieuse ! Oui vous avez bien entendu : être pudique, c'est être potentiellement intégriste ! On voit bien que là, la question même de la religion dans l'espace publique est hors sujet. Cela cache en réalité aussi une abjecte xénophobie : en effet, dans cet établissement, personne n'a fait la moindre remarque aux filles non arabes, et non musulmanes, qui pourtant portent de longues robes, par pudeur personnelle (oui il y en a de nombreuses, même dans cet établissement !). Quel va alors être le critère : une fille arabe, non croyante ni pratiquante, qui pourtant est pudique sera interdite de porter un tel vêtement... parce qu'elle est arabe, donc sûrement musulmane, et donc qu'elle le fait potentiellement par "intégrisme religieux" ? Une fille qui s'appelle Béatrice, pudique, portant une longue jupe, quant à elle sera laissée tranquille, puisqu'elle dira : "mais vous voyez je ne suis pas musulmane je mange du porc"...

 

 

 

Claude Guéant, à droite, en compagnie de Rachida Dati... celle-ci, prototype de la "beurette" émancipée telle que la rêvent l'oligarchie au pouvoir, prise en sandwich entre l'apôtre de la croisade libyenne et Hortefeux, celui qui s'est illustré par des propos anti-arabes. C'est le genre d'arabes que ces types aiment...

 

 

On atteint là le summum de l'absurdité. Et puis, l'intégrisme de la mini-jupe, on en fait quoi ? N'est-ce pas une forme de fanatisme que de croire dans les bienfaits de la "nudité" et de la "vulgarité"  et de vouloir l'imposer à tout le monde ? Pour ne rien arranger, nous avons Claude Guéant, ministre de l'intérieur français (vous savez celui qui se réjouit de la croisade menée par Sarkozy en Libye) qui affirme explicitement qu'il faudrait interdire les "signes religieux" (en clair musulmans, ne nous leurrons pas) aux usagers ! Le verrou a bel et bien définitivement sauté. Un véritable statut juridique du "musulman" est en train de se mettre en place, à base de lois d'exception qui s'accumulent. Et pendant ce temps, le CFCM, créé par Sarkozy, pleurniche au sujet du débat initié par Copé sur l'Islam, et passe, volontairement, à côté des vrais sujets... Volontairement car il en est probablement le complice, au moins silencieux...

 

 

Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 16:04

 

Rebellote ! Un énième pays musulman bombardé par les forces impériales occidentales... La Libye vient figurer parmis la longue liste de pays pillonés : après l'Afghanistan, l'Irak, le Liban, la Palestine et Gaza, la Syrie...

 

 

Raisons invoquées, comme toujours : "droits de l'Homme", "protection des civils"... Les leçons du passé, les mensonges de l'Irak avec les armes de destruction massive, la propagande immonde d'Israël au sujet de la flotille et de Gaza, la débâcle et les crimes de la coallition en Afghanistan, révélés en plein jour, n'ont pas été retenues. Il faut dire que ce coup-ci, la propagande occidentale a été très machiavélique : profitant des révoltes légitimes qui ont secoué le monde arabe, les puissances impériales ont voulu faire croire que leur intervention était dans l'intérêt des "révoltés". La vague de sympathie des opinions publiques envers ces mouvements populaires a été utilisée, abusivement, pour faire entrer la Libye dans la même logique. Or plusieurs éléments nous permettent d'affirmer que la situation libyenne n'est pas comparable avec les autres pays, et notamment la Tunisie et l'Egypte. Et que l'intervention occidentale ici répond à des objectifs purement impérialistes.

 

Tout d'abord, un élément en forme de révélateur : encore dans le flou de l'actualité, ne sachant pas réellement quoi penser (au début, comme tout le monde, je me suis dit que ce qui se passait en Libye était comparable aux mouvements tunisiens et égyptiens, que j'ai bien évidemment approuvés), j'allume la télé et je vois... Bernard Henri-Lévy ! BHL, le faux philosophe milliardaire, l'incompétent petit télégraphiste de l'Empire Siono-Yankee, qui s'était bien abstenu de l'ouvrir au sujet de la Tunisie et de l'Egypte, en direct sur TF1 de Libye, aux côtés des insurgés... Sa chemise blanche ouverte sur son torse (à la mode "La Vérité si j'mens"), mêlant sa désinvolture "fashion" au tragique des évènements, il tonne, hurle, en appel à... une intervention militaire ! Tilt ! Je tilte immédiatement et me dis que ça sent mauvais, très mauvais... Il nous refait le coup de l'Irak, de l'Iran, de la Yougoslavie...

 

  L'ultra-bellicistre néoconservateur BHL

 

 

En s'intéressant concrètement aux évènements libyens, que constate-t-on ? D'abord, que le niveau de vie en Libye, et ce selon les indicateurs mêmes de l'ONU, est l'un des plus élevés du monde arabe et du continent Africain. Que l'indice de développement humain est encore plus élevé que certains pays européens (notamment d'Europe de l'Est). Que le système de santé est performant... Malgré tout ce qu'on peut penser du dirigeant libyen, force est de constater que le système fesait en sorte de redistribuer la manne pétrolière, même si ce n'est pas forcément la panacée.

 

Autre élément : les révoltés ne sont pas vraiment comparables aux manifestants tunisiens et egyptiens. En Libye en effet, les insurgés possèdent des armes de guerre, des avions de chasse, des batteries anti-aériennes... Bref, ils sont armés. Il ne s'agit pas de manifestants pacifiques comme dans les deux autres cas. Autre point significatif : les chefs de la rébellion populaire libyenne sont reçus, depuis le début, par les grands dirigeants occidentaux, en costar cravatte : drôle d'insurgés n'est ce pas ? En principe, ils devraient être interdits de voyager non ?

 

Par ailleurs, il s'est avéré que contrairement à la Tunisie et à l'Egypte, et quoi qu'on en pense ou dise, c'est un fait : le colonel Mouammar Khadaffi reste soutenu par une partie non négligeable de son peuple. Ben Ali et Moubarak ont pu dégager rapidement car la totalité du peuple les haïssait et méprisait déjà. Ce n'est pas le cas, il faut le dire et répéter, de Khadaffi (et biensûr malgré toutes les critiques légitimes qu'on peut lui faire : mais les faits doivent être justement analysés). Dès lors, les occidentaux qui se mettent à soutenir les rebelles armés, prennent en réalité partie en faveur d'une minorité contre une majorité, ou à tout le moins d'une partie du peuple libyen face à une autre. Et c'est ce qui est intolérable : j'aurai tout autant condamner un bombardement de la Tunisie ou de l'Egypte de la part des USA. C'est au peuple de se libérer, et si une majorité est en marche, ça peut aller au bout. Si cela reste une minorité, il est absurde, et même criminel de bombarder un pays tiers.

 

 

On nous fait croire aussi à une "unanimité" de la communauté internationale... Quelle escroquerie : l'Inde, la Russie, la Chine, l'Allemagne n'ont pas voulu de cette guerre, pas plus que l'Italie. La ligue Arabe a été manipulée, puisque les occidentaux lui ont demandé son soutien (pour justement faire croire qu'il ne s'agissait pas d'une croisade occidentalo-américaine) ; la ligue fut d'accord, mais uniquement pour décider d'une zone d'exclusion aérienne ; elle a reconnu avoir été bernée. En aucun cas elle souhaitait un bombardement de la Libye qui coutera des centaines de morts. Des pays africains ont condamné l'agression. Enfin, une initiative de conciliation provenant des pays latinos américains, qui aurait permis des négociations et d'éviter une guerre atroce, a été froidement rejettée par les agresseurs : c'est une preuve claire et nette que la guerre, rien que la guerre, était l'objectif. Et non la conciliation. Et tous ces pays qui se sont opposés à cette agression soutiendraient donc un "dictateur sanguinaire" et appeleraient à combattre "une révolte populaire légitime" ? Allons... Pourquoi la France de Sarkozy l'atlantiste et ultra-sioniste, la Grande-Bretagne et les USA, auteurs des chaos irakien et afghan, seraient tout d'un coup dans le droit chemin : pourquoi ces pays, qui se sont illustrés dans des guerres illégales et assassines, dans leur soutien sans faille aux massacres de palestiniens, se seraient engagés cette fois-ci pour une juste cause ? Je n'y crois pas une seule seconde, et le faits égrainés ci-dessus tendent clairement à le démontrer.

 

 

Replongeons nous d'ailleurs un peu dans le passé. On a oublié que la Libye était l'un des pays qui a le plus soutenu les palestiniens face à l'agresseur sioniste. Que Khadaffi a soutenu financièrement des mouvements indépendantistes réprimés à travers l'Afrique et le monde (irlandais, corses). Qu'il collaborait avec Chavez activement, et avait contribué à resserer les liens entre les pays du tiers monde.

 

 

On pourra trouver tout un tas de défauts au colonel Kadhafi. Et moi-même je ne le porte spécialement dans mon coeur. Mais il est évident que la Libye est victime d'une agression impériale occidentale comme le monde musulman en a connu bien d'autres. Les objectifs sont de différents ordres : main-mise sur les ressources pétrolières libyennes ; se débarasser d'un dirigeant instable et peu rassurant pour le racket occidental (Mouammar Kadhafi a privilégié des relations pétrolières avec les pays du tiers monde) ; éventuellement installer des bases militaires US, autorisées par des dirigeants dociles mis en place ici (comme Karzai en Afghanistan) ; quant à la suractivité fort suspecte de la France et de Sarkozy dans cette histoire, les informations quant au financement de la campagne de 2007 par la Libye pourraient avoir servi de détonateur ; enfin, il existe un ancien projet de partition de la Libye, qui a peut être été réactivé pour l'occasion.

 

La Libye doit être soutenue, et il faut révéler la mascarade à l'opinion publique qui a été intoxiquée. Nous sommes probablement dans une seconde guerre d'Irak, des dizaines de victimes civiles sont déjàà déplorer du fait du pillonage du pays. Des navires, des avions de combats (quel courage ! ) balancent des bombes, et on nous refait le coup des frappes chirgucales. Il faut rapidement se réveiller, et là nous pouvons faire quelque chose, puisque le fer de lance de cette croisade criminelle est à l'Elysée !

Repost 0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 20:31

Regardez cette vidéo, tirée d'une conférence qui a eu lieu à Neuilly, au sujet des révoltes arabes. A l'écran, Daniel Pipes l'intellectuel américain concepteur du choc des civilisations (http://resistancemusulmane.over-blog.com/article-daniel-pipes-le-neoconservateur-pape-des-apotres-du-choc-des-civilisations-pour-la-gloire-d-israel-60362650.html) et membre éminent du lobby juif sioniste américain ; à côté, Guy Millière, néoconservateur français, pro-Bush, apparu dans les médias pour soutenir l'invasion de l'Irak, appeler à la guerre contre l'Iran et la disparition de la Palestine.

 

Regardez, l'image se passe de commentaire, et en dit long, très long sur l'origine de la doctrine du choc des civilisations (http://resistancemusulmane.over-blog.com/article-geert-wilders-l-islamophobe-hollandais-au-service-d-israel-du-judaisme-integriste-et-du-sionisme-58635861.html)...

 

 

Repost 0
Published by Sahabas - dans néoconservatisme
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 21:16

 

L'Irgoun était une organisation terroriste juive sioniste, qui a sévit en Palestine en massacrant de nombreux civils avant la proclamation de l'Etat d'Israël. Cette organisation est l'embryon de l'armée israélienne, qui sera créée à la base par la fusion de toutes les organisations judéo-sioniste terroriste qui ont semé la mort pour batir l'entité.

 

Voici une petite liste des attentats perpétrés par cette seule organisation : c'est une infime partie de la masse colossale d'attentats terroristes commis par les groupuscules juifs.

 

  • 20 avril 1936 : 2 travailleurs arabes d'une plantation de bananes sont tués.
  • Mars 1937 : 2 Arabes tués sur la plage de bat-Yam.
  • 14 novembre 1937 : 6 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Jérusalem.
  • 12 avril 1938 : 2 Arabes et 2 policiers britanniques sont tués par une bombe posée dans un train à Haïfa.
  • 17 avril 1938 : Un Arabe est tué par une bombe qui explose dans un café à Haïfa.
  • 17 mai 1938 : Un policier arabe est tué dans un attentat contre un bus de la route Jérusalem-Hébron.
  • 24 mai 1938 : 3 Arabes sont tués par balle à Haïfa.
  • 23 juin 1938 : 2 Arabes sont tués près de Tel-Aviv.
  • 26 juin 1938 : 7 Arabes sont tués par une bombe à Jaffa.
  • 27 juin 1938 : Un Arabe est tué dans l'enceinte d'un hôpital à Haïfa.
  • 5 juillet 1938 : 7 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Tel-Aviv.
  • Le même jour : 3 Arabes sont tués par une bombe déclenchée dans un bus à Jérusalem.
  • Le même jour : Un Arabe est tué dans un autre attentat à Jérusalem.
  • 6 juillet 1938 : 18 Arabes et 5 Juifs sont tués par deux bombes simultanées au marché arabe de Melon à Haïfa.
  • 8 juillet 1938 : 4 Arabes sont tués par une bombe à Jérusalem.
  • 16 Juillet 1938 : 10 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jérusalem.
  • 25 juillet 1938 : Entre 39 et 70 Arabes selon les sources sont tués par une bombe placée dans un marché à Haifa.
  • 26 août 1938 : 24 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jaffa.
  • 27 février 1939 : 33 Arabes sont tués dans plusieurs attentats, dont 24 par une bombe dans le marché de Suk Quarter de Haïfa et 4 dans un marché de légumes arabe de Jérusalem.
  • 29 mai 1939 : 5 Arabes sont tués par l'explosion d'une mine dans le cinéma rex de Jérusalem.
  • Le même jour, 5 Arabes sont tués durant un raid sur le village de Biyar 'Adas.
  • 2 juin 1939 : 5 Arabes sont tués par une bombe Porte Jaffa à Jérusalem.
  • 12 juin 1939 : Une bombe explose dans une poste de Jérusalem, tuant un artificier britannique lorsqu'il essaie de désamorcer la bombe.
  • 16 juin 1939 : 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Jérusalem.
  • 19 juin 1939 : 20 Arabes sont tués par de explosifs placés sur un âne au marché de Haïfa.
  • 29 juin 1939 : 13 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades qui durent près d'une heure.
  • 30 juin 1939 : Un Arabe est tué sur un marché de Jérusalem.
  • Le même jour, 2 Arabes sont tués par balle à Lifta.
  • 3 juillet 1939 : Un Arabe est tué par une bombe placée dans un marché de Haïfa.
  • 4 juillet 1939 : 2 Arabes sont tués dans deux attentats à Jérusalem.
  • 20 juillet 1939 : Un Arabe est tué dans une attaque de train à Jaffa.
  • Le même jour, 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Tel-Aviv.
  • Le même jour, 3 Arabes sont tués à Réhovot.
  • 27 août 1939 : 2 officiers britanniques sont tués par une mine à Jérusalem.

 

Cela recouvre une petite période, la liste pourrait être énormément allongée. Israël a pour base ces groupuscules d'assassins sanguinaires : c'est bien pour cela qu'il faut bien qualifier les choses par leur nom : Israël est un Etat terroriste.

 

C'est donc bien drôle d'entendre les sionistes taxés tous leurs ennemis de "terroristes" : c'est bien évidemment, vous l'aurez compris, une inversion accusatoire typique de la propagande sioniste. Les pro-israéliens en effet prennent systématiquement les devants des critiques en affublant les autres de leurs propres tares. Rappelez vous les propos des dirigeants judéo-sionistes qui nous disaient que le Hamas utilisait des "boucliers humain" lors des bombardements de Gaza. Or il a été prouvé depuis, par des ONG israéliennes mêmes, qu'Israël utilise depuis des années des enfants palestiniens comme... boucliers humains.

 

Autre exemple : l'antisémitisme. De nombreux ultra-sionistes, comme Finkielkraut, Zemmour, Taguieff, Elisabeth Lévy et tant d'autres, n'arrêtent pas de voir de l'antisémitisme partout et d'hurler au loup systématiquement, notamment contre les "musulmans" taxés d'être congénitalement anti-juifs. Or, chacun de ces individus, et bien d'autres, ont tous tenus des propos anti-Noirs, anti-Arabes ou anti-musulmans, il suffit de faire une petite recherche pour s'en rendre compte.

 

Donc lorsque les apôtres de l'entité vous disent quelque chose sur leurs ennemis, faites immédiatement une recherche approfondie... Vous vous rendrez vite compte qu'en réalité, ils anticipent et mettent sur le dos d'autrui leurs propres turpitudes.

Repost 0

Présentation

  • : Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • : Ce blog évoquera les questions liées à la propagande anti-musulmane qui a cours en Occident, mes avis sur l'actualités, décryptages, informations...
  • Contact