Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 13:07
De violents troubles ont éclaté tout récemment en Egypte et en Libye. L'ambassade américaine en Libye a été attaquée et on déplore un mort. La cause ? Un film juif, réalisé par Sam Bacile avec l'appui d'une centaine de donateurs juifs dont il tait le nom, qui dépeint la vie du Prophète de l'Islam (pbsl) de manière vulgaire et insultante. Suite aux violences dont il est le responsable, il a réitéré que pour lui son film n'était pas religieux mais politique, et que l'Islam est une gangrène pour le monde. Il prétend qu'il a réalisé ce film pour montrer au monde "l'horreur de l'Islam" pour inciter tous les peuples à protéger l'entité sioniste. Son film, grossier montage mensonger, a été relayé par des chrétiens extremistes comme le pasteur Terry Jones qui s'était rendu célèbre en organisant des cérémonies d'autodafé du Coran, et un chrétien Copte du nom de Sadek. A vrai dire, ce n'est pas le premier acte de guerre menée par des juifs contre le monde musulman. L'on se rend compte, et le peuple commence à bien s'en apercevoir, que des "bacilles" juifs - pas tous les juifs biensur - sont systématiquement derrière la plupart des conflits et des propagandes de haine. Je ne vais pas rappeler qui étaient les mentors du terroriste Breivik, ni citer de nouveau la religion des principaux promoteurs de la doctrine du choc des civilisations. Je renvoie juste les lecteurs à la vidéo du Rav ron Chaya sur la manière dont arrivera la victoire du judaisme. En guise de réponse, je publie ici un film, jugé antisémite - à tord car ils ne stigmatise pas tous les juifs - et qui pourtant se base sur des faits réels : "Le Juif Suss". Réalisé par les allemands dans les années 30, il dépeint l'ascension et la chute d'un riche juif qui a pris le pouvoir au sein d'un royaume allemand. Lisez un peu ce qu'écrit wikipédia, qui ne peut pas etre taxé de nazi, par rapport à l'histoire réelle de ce juif : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_S%C3%BCss_Oppenheimer. Sans revenir en détail sur son histoire, vous verrez que les principaux faits relatés par le film sont vrais. Dans la mesure où les propagandistes juifs n'hésitent plus à publier, à grande échelle, des films et des écrits qui vomissent sur l'Islam et les muslmans en incitant à leur destruction, nous ne voyons pas pourquoi certains films judéo-critiques devraient etre cachés au grand public : Copiez collez le lien sur votre navigateur : http://archive.org/details/LeJuifSussVostfr
Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 14:47

Le 3 avril 2012, s’est tenu à Paris le premier Congrès des Amis d’Israel. Ce meeting, à quelques semaines des élections, révèlent la mise au pas totale de la France aux intérets israéliens. Cette soumission était déjà évidente avec le diner du CRIF et la collaboration médiatique. Il semble qu’un pas ait été encore franchi : les élites sionistes semblent ne plus prendre de gants, arborant avec arrogance et obscénité leur main mise sur l’Etat français.

 

 

Bien entendu et comme ceci était prévisible, le gratin de la classe politique était réuni. Les représentants des candidats étaient présents : Manuel Valls, Julien Dray pour Hollande, Copé pour Sarkozy (en visioconférence), ainsi que de nombreux députés de droite et de gauche, et notamment l’inénarrable Goasguen qui traitait il y a peu les palestiniens de « peuple de terroristes épouvantables ». Des membres de l’organisation LDJ, considérée comme terroriste par les Etats-Unis et Israel, assuraient la sécurité du meeting. L’objectif était de signer un pacte : les élites sont obligées, désormais explicitement et ouvertement, de déclarer leur flamme à l’entité coloniale sioniste. En guest star, Alain Juppé était présent et a une fois de plus, après s’être montré en kippa en Israel suite à l’obscure affaire Merah, déclaré son amour et son engagement pour la légitimité et la sureté d’un Etat qui bafoue, faut-il le rappeler, toutes les résolutions de l’ONU.

 

Alain Juppé à la tribune...DeGaulle doit s'en retourner dans sa tombe.

 

 

Bien sur, l’affaire Merah était évoquée : il s’agissait d’en tirer un profit politique en usant de la sempiternelle victimisation, pour légitimer, ce qui n’a rien à voir, un Etat étranger. Goldnadel, le sioniste fanatique, est venu à la tribune dire et marteler que Merah était un « jeune musulman », histoire de lier, comme d’habitude, croyance en cette religion et acte de barbarie. Précisait-on que Dutroux, Fourniret, Emile Louis ou Bertrand Canta étaient chrétiens ?

 

Avec cette traque, mise en scène et orchestrée par l’exécutif, visant les « islamistes », et ce rassemblement assez vulgaire, qui rappelle évidemment les rassemblements de l'AIPAC, à l’heure où l’entité terroriste continue de coloniser et de tuer des civils, il semble que la France s’enfonce de plus en plus dans la stratégie du choc des civilisations. Cette guerre, tant souhaitée par certaines élites et un certain lobby, qui verra s’affronter le « monde civilisé judéo-chrétien » contre le « monde terroriste et obscurantiste des fanatiques nazislamistes », l’objectif étant, ainsi que l’affirment les écritures juives et d’éminents ecclésiastiques tels Rav ron Chaya, que ces deux blocs s’autodétruisent afin de laisser place à l’avènement du Grand Israël, guide et chef des Nations goys soumises.

 

Hélas, avec des médias aux ordres, cette stratégie du choc est en passe de gagner. Alors que le problème numéro un est cette crise financière sans commune mesure avec ce que l’humanité a connu, causée par la finance spéculatives et abstraites de Wall Street et des banques usuraires (Goldmann, Lehman…), les élites mondialistes disposent d’une voie royale pour s’en sortir : le déclenchement de cette guerre tant souhaitée. L’on attend avec impatience le procès destiné à révéler la manipulation liée à l’affaire Merah, en espérant qu’elle fera tomber au moins une partie de cette grotesque propagande. Avouons néanmoins que pour l’heure, nous sommes assez pessimistes face à la passivité du peuple qui, il faut le dire, a légitimement bien d’autres problèmes quotidiens à régler…

Repost 0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 13:39

 

Il est évident depuis bien longtemps que le lobby israélien domine, dirige et soumet les politiciens américains. Il n'y qu'à rappeler le retournement de veste d'Obama au sujet de la Palestine, mais aussi le déroulement des primaires républicaines. Les candidats à l'investiture n'arrêtent pas de faire de la surenchère en matière de léchage de bottes d'Israël. C'était même risible puisque chacun s'invectivait en reprochant à l'autre de ne pas être assez sioniste. Pitoyable pour un pays de 300 millions d'habitants, soumis à une clique de mafieux israéliens. Obama n'est pas en reste, lui qui a rappelé récemment qu'il était "indéfectiblement lié au sionisme".

 

Obama, souhaitant être réélu, s'est donc plié, une énième fois, aux véritables patrons du pays. Il a nommé à la tête de la Maison Blanche Jack Lew, un juif ouvertement intégriste et talmudiste. http://www.guysen.com/article_Jack-Lew-un-juif-pratiquant-a-la-Maison-Blanche_17125.html

 

 

 

Jack Lew, ancien conseiller de Clinton, entouré de deux rabbins intégristes.

 

On lit sur un site judéo-sioniste : "Le directeur de l’Union des Juifs Orthodoxes des Etat-Unis, le rabbin Steven Berg a félicité Obama d’avoir choisi Lew :  «Toute la communauté est fière qu’un de ses membres soit nommé à un poste avec de telles responsabilités. Nous lui souhaitons un grand Mazal-Tov et bonne chance dans son nouveau rôle ou il sera amené à servir le président Obama et le peuple Américain. » - vous aurez compris qu'il fallait inverser le dernier membre de phrase, c'est le peuple US et Obama qui servent les talmudistes -.

 

 

Repost 0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 23:20

 

Décidemment les intégristes juifs, de loin les pires de tous, nous épatterons toujours dans l'horreur. Après les rabbins prônant le choc des civilisations et la haine des musulmans (Yeroushalmi, Ovadia Yosef et le rabbin de l'EDL), après le trafic systématique d'organes...voilà que les intégristes juifs sont impliqués dans l'un des plus énormes scandale pédophile de ces dix dernières années.

 

117 enfants ont été abusés et violés par des juifs intégristes.

 

 

D’après le «New York Post», relayé par le journal israélien «Haaretz», le bureau du procureur du district de Brooklyn, Charles Hynes, a révélé dimanche avoir arrêté 85 membres de la communauté lors de ces trois dernières années. Ils sont accusés d’abus sexuels sur au moins 117 enfants.

 

Trente-huit cas ont déjà été classés. Quatorze accusés ont reçu des condamnations entre 10 et 20 ans de prison pour des crimes allant de sévices sexuels à tentative d’enlèvement et sodomie. Pour les 24 autres suspects, aucune charge n’a pu être retenue contre eux. L’enquête, baptisée «Kol Tzedek» (en hébreu Voix de la justice) se poursuit.

 

Mais la tâche se révèle ardue. Car comme le rappelle le site upi.com, les victimes ont de nombreuses difficultés à se faire connaître, dans une communauté très soudée où il est de tradition de ne pas divulguer certaines affaires criminelles.

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Scandale-p-dophile-dans-la-communaut--juive-29370298

 

Ce n'est pas la première fois qu'une telle affaire a lieu :  les scandales pédophiles impliquant des rabbins sont légion :

 

 

 

 

On ne s'étonnera pas du silence des médias, de Zemmour, de Riposte laique...toujours si prompts à cacher la vérité, à savoir que le pire des intégrismes est bien le judaïsme.

Repost 0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 14:32

 

Un site extrêmiste et suprémaciste juif d'"information" (propagande), du nom de JSS News, qui n'est autre qu'un organe de manipulation au service d'Israël, vient de publier un article intitulé "La différence entre les juifs et les musulmans". Pour résumer, il s'agissait de montrer que "les juifs" sont de grands partisans de la liberté d'expression, contrairement aux musulmans qui seraient des censeurs et des liberticides. L'auteur, un certain Grumberg, faisait référence à l'affaire de Charlie Hebdo : "les musulmans agressent" alors que les juifs rient de bon coeur quand on se moquerait d'eux, et accepte la critique les concernant. Nous avons vu aussi les inénarrables Goldnadel et Finkielkraut, ainsi que Zemmour et Elizabeth Lévy, venir au secours de la liberté d'expression contre la menace "islamiste" : de grandes âmes pour une si noble cause, la liberté face aux obscurantistes mahométans. La ficelle est énorme mais elle marche toujours.

 

De deux choses l'une : ou bien ces "journalistes"" et "penseurs" juifs mentent ouvertement ; ou bien ce sont de pitoyables ignorants. Dans les deux cas, c'est très grave et en dit long sur les méthodes des propagandistes suprémacistes. La différence entre juifs et musulmans ? Penchons-nous plus précisément sur les affaires de liberté d'expression en France.

 

Que peut-on reprocher aux musulmans ? Il y eut d'abord l'affaire Redeker : ce "filou-zophe" avait pondu un article dans Le Figaro où il insultait ouvertement les musulmans et notre religion. Il y affirmait entre autres que chaque musulman naît et grandit dans un univers de haine à cause du Coran. Bon je ne vais même pas chercher à réfuter cette attaque grotesque et sans fondement, seulement relever que ce sont des propos racistes. Que s'est-il passé ? Il a semble-t-il reçu des menaces...et a bénéficié en retour de tout le soutien de l'intelligentsia médiatique, politique... A l'heure d'aujourd'hui, pas un seul cheveux de Redeker n'a été ne serait-ce qu'effleuré. Aucun procès pour des propros qui tombaient sous le coup de la loi.

 

Continuons..Il y eut aussi la première affaire Charlie Hebdo, qui avait publié les ignobles caricatures danoises. Quelques menaces. Aucune attaque ni agression contre le journal et les journalistes. Un procès intenté par le CFCM...perdu. Pas de contestation du verdict, la loi a parlé...

 

Enfin nous avons la récente affaire Charlie Hebdo. Un cocktail molotov - ou mazeltov ? - : des dégats purement matériels et surtout on ne sait toujours pas s'il s'agit de musulmans ou d'agents provocateurs.

 

Voilà le bilan concernant les musulmans. Penchons sur le cas de la communauté juive. Je ne vais pas faire un long listing, mais vous comprendrez rapidement qui est l'ennemi de la liberté d'expression en France.

 

En 1976, un attentat à la bombe a dévasté la résidence de la famille Le Pen. Il sera revendiqué par le Groupe du souvenir Juif : http://lyon.novopress.info/1557/marine-le-pen-change-le-front-national/

 

 

 

 

 

Quelques années plus tard, l'historien Robert Faurisson, qui contestait la version officielle de la seconde guerre mondiale, en toute légalité puisqu'à l'époque il n'y avait pas de loi contre le révisionnisme historique - encore une atteinte à la liberté d'expression - fut tabassé par un commando de juifs extrêmistes. Il a frôlé la mort, eu la machoir brisé et a dû être opéré en urgence. Indépendemment de ce que l'on pense des idées de ce monsieur, il s'agit d'un acte lâche et attentatoire à la libre expression. Un acte criminel.

 

Robert Faurisson à l'hopital.

 


 

Plus tard, un commando de la LDJ agresse, encore de manière lâche et cruelle, une dame agée pro-palestinienne, Ginette Skandrani. Son tord : s'être exprimée publiquement, et notamment à l'époque où elle était une dirigeante du parti des Verts, pour un Etat palestinien, et appelant à condamner les crimes d'Israël. Aucun homme politique, aucun média ne viendra la soutenir, contrairement à Charlie Hebdo.

 

 

 

En 2009, la librairie Résistances, animée par Olivia Zemor, juive antisioniste, a été détruite par un groupe de juifs sionistes. Encore une fois, personne ne s'est indigné. A ce jour, je crois qu'il n'y eut aucun procès. Attaquer une librairie, c'est pourtant du même niveau qu'attaquer un journal non ? http://blogs.rue89.com/boniface/2009/07/07/agression-contre-la-librairie-resistances-pourquoi-le-silence

 

 

Alain Soral a été lui aussi agressé et menacé de mort à maintes reprises, suite à ses prises de position à l'encontre du sionisme et du judaïsme talmudiste. Il a d'abord été victime d'un commando de racistes juifs qui ont détruit la librairie dans laquelle il dédicassait un de ses ouvrages et attaqué à coup de barre de fer les lecteurs. Il a aussi été agressé à l'acide par le même type d'individus à son retour du Liban, où il est allé rendre compte des exactions de tsahal pendant les bombardements terroristes du pays. Il reçoit quotidiennement des menaces de mort, et contrairement à Redeker, n'a reçu aucun soutien politique ni médiatique, en dépit du fait que lui a été physiquement touché.

 

 

 

 

Il y a enfin le cas de Dieudonné. Depuis qu'il a caricaturé un juif extrêmiste sur France 3 dans l'émission de Marc Olivier Fogiel, il est victime d'un boycott médiatique total et a été l'objet de centaines de menaces de mort, ainsi que de nombreuses agressions. Ainsi lors d'un de ses spectacle, un groupe de juifs a jeté une bombe artisanale dans le public, blessant au passage des personnes et notamment une jeune fille d'origine marocaine.

 

Il a par ailleurs été agressé violemment en Martinique par quatre individus. Ils ont été arrêtés et placés en garde à vue ; ils s'est avéré qu'il s'agissait de quatre israéliens.

http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=1712&sid=f236699f7024a70a50384a9921de7f40

 

Ajoutons que Dieudonné a aussi subit une agression alors qu'il était accompagné de ses enfants en plein Paris. Encore ici, aucun soutien politique ni médiatique.

 

 

Je n'ai même pas évoqué les centaines de procès intentés par des groupes de pression sionistes, le chantage médiatique à l'antisémitisme, contre Pascal Boniface, Tariq Ramadan, Rony Braumann... J'aurai aussi pu évoqué les menaces de mort adressées à France 2 suite à un reportage qui montrait un peu les exactions israéliennes...

 

On peut donc tirer un bilan, un peu comme JSS l'a fait en occultant tous ces faits, en comparant musulmans et juifs :

 

- Les agressions et attaques contre la liberté d'expression sont, en très large majorité, le fait de juifs extrêmistes en France et non de musulmans.

 

- A ce jour, il n'y eut en France AUCUNE atteinte à l'intégrité physique d'un individu, journaliste ou politique qui a proféré des insanités contre l'Islam et les musulmans. A l'inverse, des dizaines de personnes ont été gravement blessées, et ont même frôlé la mort (Le Pen, Faurisson et les spectateurs de Dieudonné) du fait de juifs extrêmistes qui souhaitaient bailloner la liberté de penser.

 

- On constate un deux poids deux mesures phénoménal en la matière. Aucun homme politique ni journaliste ne soutient les victimes des fanatiques judéo-sionistes. A l'inverse, les très rares victimes de "menaces islamistes" deviennent de véritables stars afin de faire mousser la propagande anti-Islam. Les juifs bénéficient à l'évidence d'un vrai traitement de faveur.

 

- Au jour d'aujourd'hui, seule la communauté juive bénéficie d'une loi d'exception réprimant la liberté d'expression : la loi Gayssot. Les musulmans n'ont à l'inverse jamais eu ce genre d'initiative.

 

 

Qui sont les ennemis de la liberté d'expression ? Les musulmans, ou les extrêmistes juifs ? A l'évidence et indiscutablement, les seconds. Les propagandistes que j'ai cité en introduction sont bien les pires des manipulateurs, toujours au service de l'idéologie du choc des civilisations.

Repost 0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 18:42

La demande de reconnaissance de l’Etat de Palestine, qui sera présentée par Mahmoud Abbas cette semaine à l’ONU, révèle plusieurs choses qu’il convient de mettre en lumière.

 

La fourberie de l’Etat d’Israël et de ses alliés. Cela fait 30 ans que les israéliens prétendent vouloir la paix et une solution à deux Etats. Pendant toutes ces années, des milliers d’heures de négociation…pour un résultat absolument nul. Pire : Israël, sous les gouvernements de droite et de gauche, a systématiquement continué à coloniser, nonobstant les pourparlers, tout en rasant une fois de temps en temps des pans entiers de la Palestine (massacres de Jénine, Gaza, destructions des champs et des maisons palestiniennes par les bulldozers de l’armée israélienne et les colons fanatiques). Durant toutes ces années, les israéliens ont en réalité mené en bateau les palestiniens. Il est temps de comprendre qu’Israël ne veut pas, et ne voudra jamais d’Etat Palestinien. Les preuves sont évidentes : non seulement l’Etat sioniste continue à coloniser et donc de piller des terres à la Palestine, non content d’avoir volé 78 % du territoire originel de ce pays ; mais tous les dirigeants israéliens, quand ils parlent des résidus de territoires palestiniens, notamment la Cisjordanie, la qualifie de « Judée-Samarie », nom biblique, avouant par là même leurs véritables intentions : l’annexion totale de la Palestine et son intégration dans le Eretz Israël, entité mythifiée par des extrémistes juifs.

 

Obama, docile, à la tête d'un Etat de 300 millions d'âmes, écoute bien sagement les directives du boss, petit président d'un Etat scélérat de 7 millions de personnes... Cherchez l'erreur !... Regardez du côté de l'AIPAC !

 

 

Les démarches entreprises par Israël pour contrer cette demande, oh combien légitime, à l’ONU, confirme ces éléments. Si réellement Israël souhaitait une solution à deux Etats, ils devraient se réjouir non ? C’est l’inverse qui est en train de se produire sous nos yeux. Liebermann et Netanyahou ont menacé le peuple palestinien de lourdes représailles s’ils vont à l’ONU. Et tous les réseaux d’influence d’Israël s’évertuent à faire pression sur les pays membres de l’ONU pour voter contre.

 

Il est temps d’arrêter de se laisser manipuler par le discours israélien hypocritement « mielleux », en faveur de la « paix ». Il n’y a pas de camp israélien de la Paix, c’est un mensonge évident. Toutes les tendances politiques israéliennes sont rigoureusement sur la même ligne. Il faut donc en tirer les conséquences.

 

L’influence exorbitante des réseaux pro-israéliens en Occident. Les USA ont prévu d’opposer leur véto à la demande palestinienne au conseil de sécurité. Comment expliquer qu’un Etat de 300 millions d’habitants, supposément la première puissance mondiale, se plie systématiquement aux caprices de plus en plus hystériques et illégaux d’un pays minuscule de 7 millions d’habitants ? Certains ont évoqué l’électorat juif américain, qui représente environ 3 millions de voix. Certes. Mais la raison doit être recherchée ailleurs. L’AIPAC et l’AJC, les deux principaux groupes de pression pro-Israël aux USA, possède une énorme influence. En finançant massivement les campagnes électorales, ils s’assurent la servilité de toute la classe politique américaine. Par ailleurs, l’on sait que les évangélistes fanatisés, influents aux USA, sont très largement pro-Israël. Ajoutez à cela la menace permanente de chantage à l’antisémitisme, le verrou de l’influence de ces réseaux est total.

 

Le cas de la France.

 

La représentante de la France au Proche Orient, contre l’Etat Palestinien. La France ne déroge pas à la règle. L’on ne va pas refaire l’historique du dîner du CRIF, véritable tribune Sharonienne annuelle devant laquelle toute la classe politique vient s’agenouiller et écouter les vibrants appels au soutien à « Israël, ce si bel Etat démocratique, gentil et bisounours, dans un océan de barbarie orientale ».

Il convient néanmoins de relever les réactions de la classe politique française à la demande de reconnaissance palestinienne.

 

J’ai été frappé d’apprendre que la représentante de la « France » au Proche Orient, qui s’appelle Valérie HOFFENBERG, non seulement s’oppose vigoureusement à la reconnaissance d’un Etat de Palestine, prétextant des arguments pitoyables, hypocrites et ridicules – « La Palestine n’est pas prête » ; « la priorité c’est améliorer la situation des populations, et la création d’un Etat n’y changera rien » ; et la vieille rengaine des négociations : « il faut négocier, pas de solution unilatérale » –, mais surtout ressort exactement la propagande du duo extrémiste Netanyahou – Liebermann. Regardez son interview chez Ménard : http://www.itele.fr/emissions/chronique/menard-sans-interdit/video/14764

 

 

Image en tête du blog personnel de Valérie Hoffenberg. C'est signé d'avance...

 

Où est l’indépendance de la France ? Je m’étonne que très peu de personnes aient relayés cette information. Après la prise de pouvoir de BHL au ministère des affaires étrangères, il serait temps de réagir.

 

L’union sacrée de la droite et de la gauche, en faveur d’Israël. J’ai été frappé, mais nullement étonné, de la démarche entreprise par 110 parlementaires (chiffre absolument colossal), de l’UMP, du PS, du Centre, afin de bloquer la demande de reconnaissance de la Palestine : http://jssnews.com/2011/09/18/110-parlementaires-francais-nous-nous-opposons-a-la-reconnaissance-unilaterale-palestinienne/

 

 

François Pupponi, Jean-Marie Le Guen notamment pour le PS… Claude Goasguen, Eric Raoult, notamment, pour l’UMP… L’un des plus hauts lieutenants de Bayrou, Benhamias, est aussi de la partie. Hallucinant ? Non, quand on sait que le groupe d’amitié France-Israël est le plus massif à l’assemblée. Cela ruine au passage toute l’hypocrisie de la gauche, qui n’a de cesse de se réclamer des valeurs humanistes.

 

 

On aura noté la contradiction évidente des mots "paix" et "Israël"

 

A vous d’en tirer vos conclusions. Une chose est sûre : même si la reconnaissance de la Palestine, attendue depuis plus d’un demi-siècle, ne règlera pas tout, loin de là, la démarche d’Abbas a pour mérite de faire ressortir l’hypocrisie de l’alliance occidentaliste. L’objectif n’a jamais été, et ne sera jamais, pour ces Etats – largement minoritaires quand on sait que l’immense majorité de pays vont voter pour la reconnaissance de l’Etat de Palestine –, l’indépendance pleine et entière du peuple palestinien. Ils jouent la montre, en tentant d’arriver à un point de non retour, la colonisation totale de la Cisjordanie, qui signera l’impossibilité matérielle d’un Etat. Il faudra, là encore, tirer toutes les conséquences. Les ennemis de la Palestine, au-delà des extrémistes revendiqués, sont tous ceux qui leur mentent depuis tant d’années.

Repost 0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 01:54

 

On sait déjà que le mouvement juif néoconservateurs des types comme Richard Pearle, Kagan, Podoretz, Cohen et bien d'autres, en clair la clique de fous furieux entourant G. Bush et qui ont oeuvré sans relâche pour le choc des civilisations et son responsables de la mort, au bas mot, de 200 000 personnes ces dernières années (Irak, Liban Afghanistan, Palestine, Libye) a fait un énorme travail pour inciter à la haine anti-musulmane. Résultat : depuis dix ans, on dénombre à peu près 5000 crimes racistes anti-musulmans aux USA.

 

Un personnage que je ne connaissais pas vient de faire irruption. Alors lui, c'est signé d'avance : c'est ouvertement un rabbin talmudique. David Yeroushalmi, accompagné de son compère Gaffney, viennent d'initier, je l'ai dit dans l'article précédent, un mouvement anti-shariah. En plus de créer de toute pièce une menace qui n'existe pas et d'inciter à la haine, il se permet d'enfumer son auditoire complètement abruti et ignorant, en anticipant les éventuelles critiques et en gros en disant que la loi "juive", la halakha, n'est en rien comparable à la shariah : ce serait une belle religion pacifique etc... Ecoutez attentivement.

 


 

Pour résumer, il dit qu'il faut comparer les textes et que les deux n'ont rien à voir. L'Islam souhaiterait se répandre dans le monde, établir un Califat mondial par la force, soumettre les peuples, et inciterait à la guerre ; le judaïsme, la loi juive, elle n'incitant qu'au bonheur, au respect des lois, des peuples...

 

Si vous connaissez bien le judaïsme et le talmud, vous rirez à plein poumon. Les textes juifs regorgent de textes génocidaires (je vous renvoie au deutéronome notamment, à l'épisode des guerres bibliques etc)., et il suffit de regarder ce que fait Israël, qui a été validé par tous les rabbins Mais surtout, qui souhaite imposer un gouvernement mondial au dessus des Etats et sur la ruine des peuples, et dont la capitale serait à Jérusalem ? Jacques Attali, Rav ron Chaya, et les tas de lobby talmudiques dans le monde (banksters, bnai brith etc), souhaitant ardemment réaliser la promesse contenue dans la Torah, affirmant que le monde rampera à leur pied. Et qui, actuellement, dirige les USA ? Pas les musulmans.

 

Vous aurez compris : encore une preuve du vice de ce genre de type, qui inverse tout et affuble autrui de ses propres tares. Il faut dire que les goy américains sont cons et aisément manipulables. Qu'on leur distribue des talmud, et je pense qu'ils se réveilleront...peut être.

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 15:18

 

Ces dernières années, un certain Jean Robin s'est fait connaître dans la blogosphère islamophobe. Nous nous sommes penché sur son cas, qui nous a paru intéressant de décortiquer, non pas pour l'importance de cet individu - il a pour ainsi dire une très faible audience et il ne brille pas par ses qualités intellectuelles - mais surtout pour le fait que sa manière d'agir est un condensé assez brut de la méthode de domination sioniste. Il permet d'illustrer en somme les mensonges d'Israël et les méthodes de propagande des lobbys sionistes à travers le monde.

 

 


 

Jean Robin lors d'une intervention dans un église orthodoxe extrêmiste de Belgique, celle du père Samuel, incitant au choc des civilisations et à la guerre contre l'Islam

 

 

Premier point : la haine de l'Islam. Ce personnage, qui se présente comme journaliste, a ouvert un site dédié, selon lui, à la liberté d'expression, dont le nom est Enquête et Débat. Louable projet me direz vous. Le titre semble d'ailleurs tout à fait neutre et honorable. Or, que constate-t-on : plus de la moitié des articles sont à connotation islamophobe. Il relaie ainsi la propagande de Riposte laïque, de l'extrême droite islamophobe du bloc identitaire, de Freysinger, de Delcambre. Il a d'ailleurs contribué à publier des livres anti-Islam comme la Mosquée Notre-Dame de Paris (relatant le futur de la France, dans lequel les arabes auraient pris le pouvoir et massacreraient tout le monde). Bref, ce n'est pas un média pour la liberté d'expression, mais une courroie de transmission des agitateurs islamophobes de France. A la limite c'est son droit : mais l'on voit là un pilier de la stratégie sioniste de manipulation des peuples : avancer systématiquement sous faux drapeau.

 

Il est clair que les gens se méfieraient si son site s'appelait : "Haine de l'Islam et amour du fanatisme juif". De la même manière qu'Eric Zemmour et Alain Finkielkraut se disent défenseur de la République pour taper systématiquement sur les Arabes et les musulmans au service de la propagande néoconservatrice et sioniste - les deux sont synonymes - : tout cela est une stratégie savamment mise en place pour favoriser les intérêts ultra-communautaires de cette minorité. Jean Robin est d'ailleurs intervenu dans une église orthodoxe extrêmiste en Belgique pour y tenir un discours, disant en gros que le monde judéo-chrétien devait s'unir pour déclarer la guerre contre l'Islam.

 

 

Second pilier : l'argent, le business et le racket. Son site se veut être un relai pour la "liberté d'expression". Soit. Mais... quelle ne fut pas ma surprise en voyant qu'il réclame de l'argent à ceux qui visitent le site. Y aller est certes gratuit, comme tout site internet : mais il organise carrément des "souscriptions", en arrêtant pas de faire du chantage. Il réclame de l'argent, en disant que son "pauvre média" risque de disparaïtre, qu'il a des "frais"... Quel foutage de gueule. Dans ses commentaires, il réclame en gros aux visiteurs de payer : les frais de papier (mensonge car c'est un média internet) ; les frais téléphone - en gros qu'on paye son abonnement Bouygue ou SFR - et d'internet ! Bref il veut se faire de l'argent sur la tête des gens : et il y a des naïfs, très peu heureusement, qui se font avoir ! Berné par l'affiche (liberté d'expression), ils croient agir pour une noble cause. Or il s'avère qu'il rémunère un individu qui a juste monté un blog d'une grande médiocrité. Car la qualité de l'information et la pertinence des sujets traités sont quasi-nulles : beaucoup de règlements de compte personnels (contre les musulmans et les anti-sionistes du net : contre Blanrue, Soral, Dieudonné, le site Oumma.com) et des infos rabachées par tous les médias. Le contenu est très pauvre, c'est d'ailleurs lui qui devrait payer les gens qui visitent son site. Le plus drôle est qu'un dénommé André Bercoff, sois disant philosophe, collabore à ce site : ses analyses de bistro, dans des vidéos d'une minute dignes des grosses têtes de Bouvard, sont pathétiques et d'une nullité affligeante. Une sorte de BHL de droite, qui distille systématiquement la propagande israélo-américaine avec un talent proche de celui d'une merguez. Franchement faire payer ça ! Quelle escroquerie.

 

 


  André Bercoff, une analyse de comptoir à couper le souffle ! 

 

 

Une chose très drôle : pour attirer et faire payer le maximum de monde, il a inventé des tas de formules : pour les chômeurs (sur justificatif !), pour les radins, mensuel, annuel, dons exceptionnels, bref y en a pour tous les goûts ! Il n'arrête pas de réclamer de l'oseille, alors que s'il est vraiment passioné par la liberté d'expression, il devrait s'y consacré de manière désintéressée. Encore une preuve de la fausseté de son "combat". On se croirait dans le Sentier ! Est ce vraiment sérieux ? Cet appât du gain illustre très bien la domination sioniste, fondée sur le rackette et le business. Il existe des tas de site d'information sur le net : aucun ne pleurniche sans cesse pour réclamer de l'argent.

 

Troisième pilier : la censure systématique et le mensonge. Contrairement au projet affiché, liberté d'expression, il s'avère qu'il ne cesse de supprimer des commentateurs. Sous des prétextes fallacieux : antisémitisme, racisme etc... Pourquoi fallacieux ? Parce qu'au contraire, il laisse filtrer sur son sites des tas de commentaires violemment arabophobes et islamophobes. Un dénommé Shaul, fidèle commentateur, est un ultra-sioniste fanatique, ouvertement anti-arabes et anti-musulmans, sévit impunément partout sur le site, sans que Robin n'ait émis la moindre censure. Moi, et d'autres, ont été censurés pour avoir simplement tenter de faire des parallèle : par exemple, un commentaire disait qu'il existait un complot islamique mondial pour dominer la planète ; j'ai répondu que s'il avait le droit de dire ça, alors on devrait pouvoir dire qu'il existe un "complot juif" etc.. Résultat : Jean Robin (ou Rabbin peut être) me vire direct, et laisse le premier commentaire ouvertement raciste. La preuve s'il en est du deux poids deux mesures avec lequel le sionisme règne en Occident.

 

Quatrième pilier : l'ultra-communautarisme judéo-sioniste. Jean Robin rappelle sans cesse, pour échapper à l'accusation d'ultra-communautariste, qu'il a écrit un bouquin intitulé la Judémanie, censé s'en prendre au traitement de faveur dont jouirait les juifs en France. Soit. Mais lorsqu'on se penche sur cet écrit, ce qui transparait c'est que Robin ne condamne pas ce traitement de faveur en tant que tel, mais redoute que cela suscite des jalousies de la part des goys qui ne sont pas traités avec tant d'égard. Pire : il n'attribue pas ce traitement de faveur à la mainmise criante du lobby sioniste en France, mais plutôt à la bêtise des goys, non juifs. L'on voit donc bien la manipulation : disculper le lobby, et peur de voir naître une contestation contre lui.

 

Il se dit républicain et patriote, amoureux de la France, mais tout dans ses activités témoigne d'un ultra-communautarisme : il offre un prix de la liberté d'expression à Eric Zemmour, il écrit un bouquin pour faire l'éloge d'Alain Finkielkraut, il collabore activement avec André Bercoff. Un épisode m'a aussi bien fait rire : il était dans le public d'une émission de Paul Amar (sépharade d'origine turque) : Jean Robin, qui se prétend "anti-système", a pris la parole...pour dire que l'émission de Paul Amar, son coreligionnaire, était absolument formidable ! Rien que ça. Alors que l'on sait que cette émission est la caricature d'un média aux ordres du système.

 

 

Démonstration de communautarisme en direct de J. Robin

 

 

Il est enfin un ultra-israélien... Mais regardez la manip' : il récuse le mot sioniste, pour camoufler son engagement communautaire. Il affirme ne pas être sioniste... pour la simple et bonne raison qu'Israël existe déjà et que le projet sioniste a abouti ! Trop fort sur la vie de Tata Rachel ! Nan vraiment il nous prend pour des imbéciles. Il se dit totalement pro-israélien, et non sioniste : jouant ainsi sur les mots, car l'on sait que le terme sioniste est utilisé aujourd'hui pour parler des pro-israéliens.

 

 

Je l'avoue, rédiger un article sur cet individu en quête de gloire ne sert pas à grand chose car il a très peu d'importance. Mais je pense qu'il est intéressant de voir les méthodes de l'entrisme sioniste sur internet. Sur le net en effet, les médias aux ordres sont peu crédibles. Il faut, pour le lobby, infiltrer la blogosphère. Le succès des sites sur internet est souvent du à leur caractère anti-système : les sionistes l'ont compris, et ont décidé d'investir la toile en jouant sur cette fibre, en mentant et manipulant. Mais en décryptant, l'on voit que les piliers de la domination sioniste restent les mêmes : haine des musulmans et choc des civilisations ; argent ; mensonges ; médiocrité intellectuelle ; ultra-communautarisme.

Repost 0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 18:24

 

Nous apprenons sur le site fdesouche la parution prochaine d'un livre de Gilles-William Goldnadel membre directeur du Crif, sur les nouvelles formes de racismes, "Réflexions sur la question blanche.

 

 

 

Quel est l'objectif de ce livre ? Petit résumé : "Un brûlot sur les nouvelles formes de racisme contemporain. Pourquoi le simple fait de faire allusion à la race est-il scabreux ? Pourquoi est-il de mauvais goût de faire allusion à la traite esclavagiste arabe ? Au terrorisme du FLN ? À l’irrédentisme du peuple palestinien ? Pourquoi seulement douter que l’immigration serait « une chance pour la France », est de nature à être placé sur une liste noire ?"

 

Derrière le titre, ce cache ainsi clairement l'implacable travail de démonisation des arabo-musulmans, dont nous sommes hélas coutumier de la part des sionistes. Leur but étant, nous l'avons compris, de favoriser une alliance entre l'extrême droite classique purgée de son "judéo-scepticisme" et les ultras de la cause israélienne. Goldnadel est en pointe, aux côtés de Zemmour, de la LDJ, d'Elisabeth Lévy et d'Alain Finkielkraut. Et la quenelle fonctionne : ces personnages sont devenus les héros d'une certaine extrême droite anti-Islam, au nom d'une soit disant alliance "judéo-chrétienne".

 

Il est intéressant de s'intéresser au pédigré de ce personnage. Nous lisons ceci sur wikipédia :

 

"Exercant la profession d'avocat depuis 1978, il défend l'homme d'affaire russo-israéllien Arcadi Gaydamak lors du procès de l’affaire de l'Angolagate.

Il est l’avocat des principaux protagonistes des affaires dites du Sentier et affaire du Sentier II.

Gilles-William Goldnadel a défendu l’homme politique Maurice Arreckx accusé de différentes affaires de corruption.

Il obtient la relaxe de l’homme d’affaire franco-israélien Samuel Flatto-Sharon (http://flattosharon.co.il/biographie-FR.htm) devant le tribunal de Toulouse dans l’affaire de la faillite des papeteries Job.

Il obtient la relaxe du docteur Brunet dans l’affaire du sang contaminé.

Il est intervenu pour la société Casino Magdeleine dans son procès contre le groupe Partouche."

 

On le voit donc : un engagement sans faille au service des français de souche et de la Patrie...

 

Par ailleurs, il ne cache pas son engagement total et exclusif en faveur d'Israël. C'est en effet la seule chose qui le motive dans son engagement "pour la défense des français de souche", prétexte à la calomnie contre les musulmans :

 

 

 

 

Quel patriote celui-là alors... Loyal, digne, patriote français et exclusivement français... Chapeau l'artiste : un véritable chef d'oeuvre quenellier...

 

 

Aller pour le plaisir, Goldnadel humilié par Alain Soral :

 

 

Repost 0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 22:28

http://www.rmc.fr/blogs/public/images/Les_grandes_gueules/septembre%202010/30%20sept/PHOTO_BRUCKNER___.bmp

 

Vous vous rappelez de lui ? Pascal Bruckner, le farouche pro-israélien et pro-américain, qui avait fait le tour des plateaux télé pour appeler au bombardement et à l'invasion de l'Iraq. On le croyait disparu, mais le revoilà qu'il ressurgit. Il vient de nous pondre un article dans Libération (journal proche du parti socialiste, et donc par ricochet proche du Crif), assez confus au demeurant, mais la haine qu'il porte est elle limpide, intacte.

 

Il part en croisade contre le terme... "islamophobie". Personnellement, peu m'importe. Mais c'est surtout pour lui l'occasion de vomir toute sa haine venue de loin apparemment, contre l'Islam, dans une espèce de saillie qui nous rappelle les pires interventions des immondes Goldnadel et Finkielkraut.

 

D'abord, il assène une contre-vérité : il délivre le bobard qui avait déjà été proféré par Caroline Fourest , consistant à dire que l'expression fut "forgée par les intégristes iraniens à la fin des années 70 pour contrer les féministes américaines". Or il a été depuis longtemps prouvé que le terme islamophobie était déjà utilisé au début du siècle en France.

 

Mais ce n'est pas le plus grave. Avec le vice hypocrite qui caractérise les pro-israéliens, il se présente comme "impartial", souhaitant juste "libérer le débat"... Mais la haine viscérale que ce genre d'individu fanatique éprouve contre l'Islam et la Vérité ne peut que ressortir : "on a le droit, dans un régime démocratique, de juger les religions mensongères et rétrogrades et de ne pas les aimer". Bien au moins c'est dit : il n'aime pas l'Islam qu'il considère comme mensonger et rétrograde. Certes... mais que vaut sa religion à lui ? Lisez le talmud et observez les rabbins pédophiles, trafiquants d'organes, et ceux qui incitent au choc des civilisations et à la haine raciale comme Ovadia Yosef, Dynovis (article ci-dessous) et vous comprendrez ce qu'il a au fond des tripes.

 

Et pour finir en apothéose, dans une phrase qui mêle chutzpa et inversion accusatoire : "Il est des mots qui contribuent à infecter la langue, à en obscurcir le sens". C'est exactement la réflexion que je me fais lorsque j'entend l'usage que font les pro-sionistes hystériques comme lui du terme "antisémite", utilisé pour tout brouiller, pour interdire le peuple de critiquer l'Etat terroriste israélien et les réseaux communautaires qui le soutiennent.

 

 

Notons que ce Pascal Bruckner est membre d'un think-tank néoconservateur et impérialiste français (fondé par le franco-israélien Taubmann) : le Cercle de l'oratoire. Il collabore activement à la revue éditée par ce groupuscule de lobbyistes sionistes fanatiques, le Meilleur des Mondes, qui appelera à l'invasion de l'Iraq et au bombardement de l'Iran. http://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_Bruckner

 

Et apparemment il reprend du service dans cette sacro-sainte guerre menée par ses amis contre l'Islam et le monde islamique.

 

Repost 0

Présentation

  • : Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • : Ce blog évoquera les questions liées à la propagande anti-musulmane qui a cours en Occident, mes avis sur l'actualités, décryptages, informations...
  • Contact