Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 19:27

Près de 700 morts à Gaza, 90 % de civils. Le Hamas a quant à lui abattu 50 israélien, à 95 % des militaires.

Pas besoin de faire de longs discours. Les terroristes dans cette histoire, ce sont les barbares juifs. Le terrorisme, c'est la politique systématique consistant à semer la terreur chez les civils palestiniens.

En réalité, il faut faire un petit rappel historique pour comprendre la situation. Il ne faut jamais oublié que l'entité sioniste a été créée à partir de groupements terroristes juifs, qui se sont constituées chez les envahisseurs juifs venus d'Europe de l'Est. La Haganah, l'Irgoun, le Léhi. Dès sa naissance, l'état juif s'est signalé comme étant profondément malfaisant et véritablement, au sens étymologique du terme, terroriste : massacres de villageois palestiniens, destruction de village, bombes dans des marchés.

Aujourd'hui, Israel, en tant que continuateur de ce terrorisme, continue à appliquer cette politique criminelle qui, sois dit en passant, est validés par tout le rabbinat d'Israel qui, appliquant le Talmud à la lettre, estime que les palestiniens, en tant que goyms, sont des animaux.

Donc appelons un chat un chat. La totalité des soldats d'israel sont des terroristes. les chefs d'israel sont tous des terroristes, qu'ils aient commencé à sévir avant ou après la création illégitime de cet état sanguinaire. Ne parlons donc plus de tsahal, d'armée, d'état, ni même de "terrorisme d'Etat"... Israel est juste une énorme faction terroriste. Elle doit être combattue comme telle. Les Palestiniens et les musulmans vaincront, tôt ou tard, ce terrorisme.

Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 15:49

En lisant la Torah (Bible), on peut comprendre les origines de certains comportements. Ici, je voudrai revenir sur le Livre d’Esther, l’un des chapitres du livre saint du judaïsme, car il explique beaucoup de choses.

 

Ce texte relate des évènements antiques (vrais ou faux, ceci importe peu en réalité) qui se sont déroulés dans le royaume Perse (actuel Iran). Une jeune femme juive du nom d’Esther, orpheline, est élevée par Mardochée, de même religion. Le roi Assuréus cherchant une épouse, il tomba amoureux d’elle. Celle-ci dissimula néanmoins ses origines, et il l’a prise pour femme.

 

Peu de temps après, le roi Assuréus fit nommé un dénommé Haman au gouvernement. Il se trouve qu’à l’époque, en Perse, se trouvait une forte minorité juive qui vivait en marge des lois royales, ne les appliquant pas. Haman décida alors qu’il fallait leur appliquer la loi commune : il décida alors d’imposer à tout le monde un impôt royal, en assortissant cette obligation d’une sanction sévère. Selon certains textes, il s’agirait d’une peine de mort. Rien de bien étonnant ou grave quand on connait un tant soi peu la rudesse des lois antiques : par exemple, on pouvait être puni de mort si on pénétrait sans autorisation dans la cour du roi. Quoi qu’il en soit, certaines versions de cette histoire, devenues majoritaires dans les enseignements rabbiniques, consistent à prétendre qu’Haman voulait purement et simplement exterminer le peuple juif et qu’un décret approuvé par le roi fut signé en ce sens. Vous verrez que la suite du récit prouve que cette version est fausse.

 

Apprenant cela, Mardochée le divulgua à Esther. Ils décidèrent alors de déjouer ce « plan machiavélique ». Je vous passe les détails, mais Esther, jouant de son charme (le roi était complètement subjugué par elle) manipula Assuréus et obtint son soutien. Lors d’un grand festin organisé en présence d’Haman, elle prit la parole et dévoila le « projet machiavélique » au roi, qui fut très surpris ! Au passage on voit finalement qu’aucun décret royal d’extermination n’avait pu être signé puisque le roi ignorait le projet d’Haman ! Esther et Mardochée exigèrent alors du roi de sanctionner cet hypothétique projet, qui n’avait au surplus pas eu de début de commencement. Le roi, se soumettant au diktat de la femme dont il était sous la coupe, accordant les pleins pouvoirs aux juifs, en donnant l’anneau royal à Mardocché ! Ce dernier, avide de vengeance, procéda à la publication d’un décret royal ordonnant la pendaison d’Haman et de ses enfants ainsi que le droit, accordé à tous les juifs de l’Empire, de massacrer massivement une bonne partie des Perses qui auraient eu, en leur for intérieur, le souhait de « massacrer » les juifs. 75 000 Perses, innocents faut-il le rappeler, ont alors été exterminés.

 

Aujourd’hui, et cela en dit long sur la barbarie d’une telle coutume, cet évènement constitue l’une des fêtes les plus importantes du calendrier juif : Pourim, durant lequel on pend, pour amuser les enfants, des effigies d’Haman, et on mange un festin pour fêter le bain de sang goym, en croquant le ministre Perse assassiné.

 

Quelle est la morale de cette histoire ? Des milliers d’innocents furent châtiés, femmes et enfants compris, pour un projet hypothétique de s’en prendre aux biens d’une communauté juive. Projet qui n’a eu, on le rappelle, aucune prémisse de début de commencement ! Ceci nous rappelle aussi la conception très particulière de la vengeance du judéo-talmudisme, et la technique d’infiltration du pouvoir. Plus généralement, on voit que ce schéma, enseigné dans les écoles talmudiques, s’est très souvent répété : Israël, avec ses armes et sa bombe atomique, et les réseaux sionistes mondiaux, affirment sans cesse qu’on veut les « exterminer » ; et ceci justifie, de leur part, des campagnes massives de massacres de civils. Gaza, Liban, Iran : c’est exactement le même modus operandi. Ahmadinedjad et Sadam Hussein ont très souvent été qualifiés d’Haman des temps modernes. Tout récemment, lors de l’attaque informatique commise par Israël contre l’Iran, avec le virus Stuxnet, un fichier contenant le Livre d’Esther y était inséré.

Repost 0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 00:20

 

Les sionistes, pour se donner une bonne image, essaient toujours de se faire passer pour des humanistes. Spécialement concernant les populations Noires. Ils ont d'abord essayer de se faire passer pour des gens généreux lorsqu'ils ont accueilli des falasha, ces éthiopiens de confession juive. En réalité, ceci fut réalisé pour divers objectif : redorer le blason d'Israël, sévèrement écorné auprès de l'opinion publique mondiale suite à ses nombreuses exactions ; augmenter la population juive d'Israël : les sionistes mènent une véritable guerilla démographique contre les Arabes d'Israël et les palestiniens. Toutefois, le mépris pour cette population "importée" de force reste très grand. Frappé par le chômage et la pauvreté, ils sont bien souvent exclus des institutions. Ainsi les écoles juives extrêmistes interdisent-elles aux enfants falashas de s'y inscrire http://judaisme.blog.lemonde.fr/2009/08/16/falasha-ethiopie-ethiopien-petah-tiqva-noirs-beta-israel-racisme-orthodoxe-ultraothodoxe/

 

Dernièrement, ils ont tenté d'amadouer les soudanais du Sud, en prétendant aider les "Noirs" à lutter contre ces affreux racistes "Arabes islamistes" du Nord. On a ainsi vu l'inénarrable BHL, et tous les think tank juifs du monde, appeler à boycotter le Soudan et éventuellement à lui faire la guerre, en raison d'un prétendu (et jamais prouvé) génocide contre les populations du sud. Je renvoie aux interventions de Rony Braumann et de nombreux autres journalistes honêtes, qui ont constater qu'il y avait eu des exactions des deux côtés, une guerre civile, mais jamais de génocide.

 

Or, les raisons du soutien d'Israël et des ses réseaux à l'indépendance du sud Soudan est évidente : ils ont financé les milices afin d'arriver à une scission du pays, riche en pétrole, mais qui a le malheur d'être antisioniste. On pourrait d'ailleurs relever la supercherie totale : au Soudan, au nord comme au sud, les populations sont noires. Aucun racisme dans cette affaire mais une guerre civile. Surtout, les sud soudanais qui combattaient étaient pour une large partie des musulmans. La manipulation a néanmoins fonctionné : le Soudan est désormais scindé en deux... Les sionistes se fichent du sort des populations noires : qu'ont-il fait contre la guerre atroce, la plus meurtrière depuis la seconde guerre mondiale, qui sévit au Congo (5 millions de morts et des dizaines de milliers de femmes violées) ? Où sont les réseaux sionistes ?

 

Il suffit par ailleurs de voir comment sont traités les immigrants noirs en Israël. Regardez ce petit extrait, qui en dit plus long que de nombreux discours.

 


 

Vous avez bien entendu : les noirs sont traités comme des esclaves par les patrons israéliens, et on s'apprête à créer un camp de concentration ! Que fait la communauté internationale ?

 

Apparemment, tout cela se situe dans la logique historique. Ainsi Maïmonide, l'un des plus grands talmudistes, très respecté par des juifs du monde entier, précisait sa vision des Noirs : « tous les hommes qui n'ont aucune croyance religieuse, ni spéculative, ni traditionnelle, comme les derniers des Turcs à l'extrême nord, les nègres à l'extrême sud et ceux qui leur ressemblent dans nos climats. Ceux-là sont à considérer comme des animaux irraisonnables; je ne les place point au rang des hommes, car ils occupent parmi les êtres un rang inférieur à celui de l'homme et supérieur à celui du singe, puisqu'ils ont la figure et les linéaments de l’homme et un discernement au-dessus de celui du singe » (Guide des égarés, livre III, chapitre 51, traduction S. Munk, éd. Verdier, coll. « Les dix paroles », p. 615-616). Personne n'a contesté ces propos ni ne s'est insurgé. Jacques Attali affirma d'ailleurs sans honte que Maimonide était son maître à penser ! Peut être aussi cette vision qui entraîna une compassion totale pour DSK ayant agressé Nafissatou Diallo dans les réseaux de la communauté...

 

Des rabbins aujourd'hui sont exactement sur la même ligne. Ainsi un rabbin traitait Koffi Hanan de singe :

 

 


 

 

 


 

C'est cette vision raciste qui probablement est la raison du rôle joué par de nombreux négriers d'origine israélite dans la traite transatlantique. Les médias parlent en effet très peu de cette page sombre de l'Histoire : le rôle prépondérant des marchands d'esclaves issus de cette communauté, jamais condamnés par leurs élites. En effet, on attend toujours qu'ils fassent repentance... Ecoutez cette intervenant, qui pourtant est aussi un anti-musulman rabbique (on ne peut pas le taxer de pro-"islamisme" comme aiment à dire les sionistes).

 

 

 

Des études récentes, qu'il serait bon d'enseigner dans nos écoles, ont prouvé ce rôle incroyable qu'on joué ces personnes http://africamaat.com/Les-Juifs-et-l-esclavage-des-Noirs,618 Pendant qu'on se tait sur cela, les mêmes n'arrêtent pas de parler de l'esclavage commis en Orient. C'est aussi une page sombre de l'Histoire. Tout le monde, Occident et Orient doit le reconnaître. Néanmoins, il est intolérable que les pro-sionistes se moquent du monde en manipulant l'Histoire et en tirant systématiquement les marrons du feu, tout en restant à l'abris de la critique : ils pointent l'esclavage commis par l'Occident lorsqu'ils veulent le culpabiliser ; puis évoquent l'esclavage oriental pour diaboliser les arabo-musulmans. Il est temps de leur dire : et vous ! Quand est ce que vous repentez !?

 

En conclusion, on le voit : les Noirs sont méprisés par les sionistes. On les flatte quand il s'agit d'inciter à la division (Soudan) et à l'intérieur on les maltraite, tout en ne reconnaissant jamais les méfaits commis contre eux par certaines personnes se prétendant de leur communauté. En clair, les extrêmistes sionistes traitent les Noirs comme ils traitent le reste de l'humanité...

Repost 0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 15:24

L'Etat d'Israël est souvent représenté, par ses partisans et les dirigeants occidentaux, comme la seule démocratie du moyen orient et un rempart, un poste avancé de la civilisation occidentale en pleine "barbarie" orientale. Les raisons sont simples à comprendre : il faut bien justifier les crimes israéliens et la spoliation des palestiniens par des arguments anesthésiant. Or, cette vision est totalement mythique.

Israël, une démocratie ? Il est vrai que le système politique israélien se rapproche d'une démocratie. Il y a bien des élections, un parlement (la Knesset). Certes. Mais ce n'est qu'un vernis qui cache une toute autre réalité. Tout d'abord, il faut déjà relativiser : l'aspect démocratie ne concerne en réalité que les juifs citoyens israéliens. Pour eux, effectivement, ce n'est pas du tout un régime autoritaire. Ils peuvent s'exprimer, voter, faire valoir leurs droits en justice.

Soit. Mais ce que l'on oublie de dire, c'est que les palestiniens, dépourvus d'Etat, vivent sous domination et occupation israélienne. A ce titre, il est primordial de s'intéresser à leur sort qu'ils sont sous la botte des dirigeants israéliens. Or, pour les palestiniens, Israël revêt plutôt les habits d'une effroyable dictature, la pire de toute la région : absence de liberté de circulation (check point), enfermement ; colonisation continue de leurs terres, des champs ; destruction régulère de logements sous de faux prétextes administratifs ; contrôle total des exportations et importations. Que dire des arrestations arbitraires, des milliers d'enfants détenus sans jugement ? Que dire aussi des bombardements ? A cet égard, on peut légitimement parler du seul régime colonial de la région, ressemblant davantage à une dictature. Avec une coloration théocratique, vu qu'en Israël religion et Etat ne sont pas réellement séparés : les partis ultra-orthodoxes (qui poussent à la déportation des palestiniens) sont très représentés, ont droit de cité et influences même les gouvernements.

Il faut donc cesser de parler de démocratie. Venons-en au deuxième point.

Israël rempart contre la barbarie ? C'est en ces termes que les premiers colons israéliens venus envahir et chasser les palestiniens justifiaient leur entreprise de conquête coloniale. Israël serait un poste avancé de la civilisation en plein territoire "arriéré". Qu'en est-il réellement ? Lorsqu'on se penche sur les débuts de la conquête sioniste, on apprend que celle-ci s'est réalisée, dès le départ, au moyen du terrorisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Terrorisme_sioniste). Irgoun, Léhi, la Haganah et bien d'autres : des tas de groupuscules terroristes, posant des bombes dans les marchés et massacrant des villageois palestiniens font régner la barbarie sur toute la Palestine. Le plus grand attentat étant celui de l'hôtel King David dans lequel des dizaines de morts sont à déplorer (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/ministere_817/archives-patrimoine_3512/expositions_11556/expositions-diverses_14041/60e-anniversaire-etat-israel_18854/attentat-du-king-david-1946_62590.html.) Par ailleurs, la conquête s'est accompagnée du rasage de centaine de villages palestiniens. Ces groupes terroristes formeront l'embryon du nouvel Etat, les chefs terroristes étant recouvertis en dirigeants politiques.


Il suffit ensuite de se pencher sur tous les actes actuels. Utilisation du phosphore blanc sur des populations civiles, bombardements massifs, destruction de Gaza et blocus illégal créant une catastrophe humanitaire ; punitions collectives (qui sont des crimes de guerre). Si l'on définit le terrorisme comme étant une méthode consistant à s'en prendre à une population civile sans défense afin de faire plier un gouvernement, un mouvement ou un Etat, force est de constater que le rasage de Gaza pour faire "plier" le hamas, la destruction du Liban pour faire plier le Hezbollah en 2006 s'apparentent à des chefs d'oeuvre de terrorisme d'Etat.

A côté de la violence d'Etat, il y a la violence des colons. Des mosquées sont parfois incendiées (http://www.lexpress.fr/actualites/2/des-colons-accuses-d-avoir-incendie-une-mosquee-en-cisjordanie_889429.html), des paysans lachement agressés et harcelés par les colons. Encore aujourd'hui, Baruch Goldstein, celui qui a assassiné des dizaines de Palestiniens qui priaient dans un mosquée d'Al Qods, en leur tirant à la mitraillette dans le dos, est vénéré par des extrêmistes religieux qui viennent des quatre coins du globe pour fleurir sa tombe. Il y a aussi le fanatisme des religieux. La Torah du roi, publiée en Israël, préconisait d'assassiné les bébés des "ennemis d'Israël" (http://www.courrierinternational.com/depeche/newsmlmmd.ef79b89c75d8ec82c497c2e7ef1d1492.6b1.xml)


Israël n'est donc ni une démocratie, ni un rempart contre la barbarie. C'est plutôt une dictature qui n'a apporté que le sang dans cette région. Ceux qui soutiennent cet Etat ne peuvent plus se cacher derrière ces pétitions de principe sans fondement ; qu'ils assument désormais à la face du monde leurs réels projets.

Repost 0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 14:23

 

Nombreux sont ceux, parmi les pro-palestiniens, qui ne cessent d'affirmer que le sionisme, cette idéologie politique coloniale et raciste, n'a rien à voir avec le judaïsme. Cette tendance est motivée par la peur d'être taxé d'antisémite. Ou alors est ce simplement de l'ignorance. La réalité est cependant toute autre.

 

 

Le rabbin terroriste Meir Kahan, fondateur de l'organisation terroriste Ligue de défense juive.

 

 

Les plus grandes instances religieuses juives, des plus "modérées" aux plus fanatiques, s'affirment explicitement et inconditionnellement comme sionistes. Le Grand rabbinat en Israël, comme le consistoire et le grand rabbin Gille Berneim en France, comme 99% des rabbins et des Rav (Chaya, Dynovisz etc...), tous sont ultra-sionistes. Je veux bien qu'on nous sorte les Neturei Karta qui prétendent que le judaïsme n'a rien à voir avec le sionisme, et que les sionistes seraient même antisémites : ces religieux là ne sont qu'une infime minorité en réalité. Autre exemple : le fondateur de la Ligue de défense juive, organisation terroriste dont l'objectif est de promouvoir Israël, a été fondée par un rabbin du nom de Meir Kahan (v. photo ci-dessus).

 

 

Colon terroriste religieux juif en Palestine occupée.

 

 

Lors des massacres de Gaza, une brochure officielle a été éditée par les rabbins israéliens, pour être distribuée aux soldats : y était ecrit explicitement que les soldats ne devaient faire preuve d'absolument aucune pitié, puisque les palestiniens étaient des sous-êtres (conformément à ce que dit le Talmud) qu'il fallait exterminer. Les massacres y étaient décrits comme étant casher (licite) et des mitzvah (bénédiction). De la même manière, Ovadia Yosef, un rabbin extrêmement vénéré par tous les juifs du monde, avait rédigé un bouquin religieux, conforme aux écritures, précisant qu'il fallait massacrer même les enfants goy. Qui n'a d'ailleurs pas vu les soldats terroristes de tsahal lors des campagnes de guerre contre le peuple palestinien, être adoubés par des religieux, qui récitent des prières de bénédiction ? Le même constat s'impose au niveau politique : les partis religieux comme le Shass (qui en appelle à la déportation des Arabes) sont très influents. Enfin il faut bien avoir en mémoire que les colons israéliens, ces fanatiques qui détruisent les champs d'olivier, attaquent des paysans palestiniens et créent des espèces de camps militaires retranchés dans des territoires volés sont tous des religieux.

 

 

Soldat israélien lisant les écritures juives entre deux massacres de goy palestiniens

 

 

L'idéologie sioniste se fonde en réalité, il faut le dire et le répéter, sur les écrits talmudiques et bibliques. La Thora en vigueur chez les juifs (remaniée et trafiquée) raconte de nombreux épisodes guerriers de la conquête de la Palestine dans l'antiquité : ce sont ces textes qui servent de légitimation à toutes les guerres de destruction menées par Israël. C'est bien pour cela que vous ne verrez JAMAIS un religieux juifs condamner ces massacres. De la même manière, le racisme contenu dans le talmud sert de base à la politique de discrimination systématique envers les Arabes. Enfin, le projet même de Grand Israël est un objectif biblique, celui de rétablir le royaume de David et de reconstruire le temple de Salomon.

 

 

Cette photo à elle seule démasque toute l'escroquerie du sionisme : nous voyons Shimon Péres, sois disant représentant du "camp de la paix " israëlien, en compagnie d'Ovadia Yosef, le rabbin le plus aimé d'Israël, selon lequel "les bébés goyms doivent être massacrés".

 

 

Il faut voir la réalité en face : le sionisme est l'accomplissement politique, dans les faits, de l'idéologie portée par le judaïsme. Ce n'est pas antisémite que de le dire : c'est l'aspect idéologique des choses qu'il faut voir en face. Nous n'avons pas à parler en lieu et place des instances religieuses juives, qui sont seules compétentes pour dire ce qu'il en est de leur religion ; or, toutes ces instances disent et répètent qu'elles sont indéfectiblement et inconditionnellement sionistes, et ce, ad vitam eternam. Nous devons juste en prendre acte et arrêter d'avoir peur de dire les choses. Ce sont même les ultra-sionistes qui nous remercierons d'avoir dit cette simple vérité.

Repost 0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 21:16

 

L'Irgoun était une organisation terroriste juive sioniste, qui a sévit en Palestine en massacrant de nombreux civils avant la proclamation de l'Etat d'Israël. Cette organisation est l'embryon de l'armée israélienne, qui sera créée à la base par la fusion de toutes les organisations judéo-sioniste terroriste qui ont semé la mort pour batir l'entité.

 

Voici une petite liste des attentats perpétrés par cette seule organisation : c'est une infime partie de la masse colossale d'attentats terroristes commis par les groupuscules juifs.

 

  • 20 avril 1936 : 2 travailleurs arabes d'une plantation de bananes sont tués.
  • Mars 1937 : 2 Arabes tués sur la plage de bat-Yam.
  • 14 novembre 1937 : 6 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Jérusalem.
  • 12 avril 1938 : 2 Arabes et 2 policiers britanniques sont tués par une bombe posée dans un train à Haïfa.
  • 17 avril 1938 : Un Arabe est tué par une bombe qui explose dans un café à Haïfa.
  • 17 mai 1938 : Un policier arabe est tué dans un attentat contre un bus de la route Jérusalem-Hébron.
  • 24 mai 1938 : 3 Arabes sont tués par balle à Haïfa.
  • 23 juin 1938 : 2 Arabes sont tués près de Tel-Aviv.
  • 26 juin 1938 : 7 Arabes sont tués par une bombe à Jaffa.
  • 27 juin 1938 : Un Arabe est tué dans l'enceinte d'un hôpital à Haïfa.
  • 5 juillet 1938 : 7 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades à Tel-Aviv.
  • Le même jour : 3 Arabes sont tués par une bombe déclenchée dans un bus à Jérusalem.
  • Le même jour : Un Arabe est tué dans un autre attentat à Jérusalem.
  • 6 juillet 1938 : 18 Arabes et 5 Juifs sont tués par deux bombes simultanées au marché arabe de Melon à Haïfa.
  • 8 juillet 1938 : 4 Arabes sont tués par une bombe à Jérusalem.
  • 16 Juillet 1938 : 10 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jérusalem.
  • 25 juillet 1938 : Entre 39 et 70 Arabes selon les sources sont tués par une bombe placée dans un marché à Haifa.
  • 26 août 1938 : 24 Arabes sont tués par une bombe dans un marché de Jaffa.
  • 27 février 1939 : 33 Arabes sont tués dans plusieurs attentats, dont 24 par une bombe dans le marché de Suk Quarter de Haïfa et 4 dans un marché de légumes arabe de Jérusalem.
  • 29 mai 1939 : 5 Arabes sont tués par l'explosion d'une mine dans le cinéma rex de Jérusalem.
  • Le même jour, 5 Arabes sont tués durant un raid sur le village de Biyar 'Adas.
  • 2 juin 1939 : 5 Arabes sont tués par une bombe Porte Jaffa à Jérusalem.
  • 12 juin 1939 : Une bombe explose dans une poste de Jérusalem, tuant un artificier britannique lorsqu'il essaie de désamorcer la bombe.
  • 16 juin 1939 : 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Jérusalem.
  • 19 juin 1939 : 20 Arabes sont tués par de explosifs placés sur un âne au marché de Haïfa.
  • 29 juin 1939 : 13 Arabes sont tués dans plusieurs fusillades qui durent près d'une heure.
  • 30 juin 1939 : Un Arabe est tué sur un marché de Jérusalem.
  • Le même jour, 2 Arabes sont tués par balle à Lifta.
  • 3 juillet 1939 : Un Arabe est tué par une bombe placée dans un marché de Haïfa.
  • 4 juillet 1939 : 2 Arabes sont tués dans deux attentats à Jérusalem.
  • 20 juillet 1939 : Un Arabe est tué dans une attaque de train à Jaffa.
  • Le même jour, 6 Arabes sont tués dans plusieurs attentats à Tel-Aviv.
  • Le même jour, 3 Arabes sont tués à Réhovot.
  • 27 août 1939 : 2 officiers britanniques sont tués par une mine à Jérusalem.

 

Cela recouvre une petite période, la liste pourrait être énormément allongée. Israël a pour base ces groupuscules d'assassins sanguinaires : c'est bien pour cela qu'il faut bien qualifier les choses par leur nom : Israël est un Etat terroriste.

 

C'est donc bien drôle d'entendre les sionistes taxés tous leurs ennemis de "terroristes" : c'est bien évidemment, vous l'aurez compris, une inversion accusatoire typique de la propagande sioniste. Les pro-israéliens en effet prennent systématiquement les devants des critiques en affublant les autres de leurs propres tares. Rappelez vous les propos des dirigeants judéo-sionistes qui nous disaient que le Hamas utilisait des "boucliers humain" lors des bombardements de Gaza. Or il a été prouvé depuis, par des ONG israéliennes mêmes, qu'Israël utilise depuis des années des enfants palestiniens comme... boucliers humains.

 

Autre exemple : l'antisémitisme. De nombreux ultra-sionistes, comme Finkielkraut, Zemmour, Taguieff, Elisabeth Lévy et tant d'autres, n'arrêtent pas de voir de l'antisémitisme partout et d'hurler au loup systématiquement, notamment contre les "musulmans" taxés d'être congénitalement anti-juifs. Or, chacun de ces individus, et bien d'autres, ont tous tenus des propos anti-Noirs, anti-Arabes ou anti-musulmans, il suffit de faire une petite recherche pour s'en rendre compte.

 

Donc lorsque les apôtres de l'entité vous disent quelque chose sur leurs ennemis, faites immédiatement une recherche approfondie... Vous vous rendrez vite compte qu'en réalité, ils anticipent et mettent sur le dos d'autrui leurs propres turpitudes.

Repost 0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 20:51

 

On nous a bassiné avec de sois disant Imams qui "inciteraient dans les mosquées" à la haine, etc... Mais des religieux juifs, de leurs côtés, bénéficient d'une large immunité : regardez cette vidéo d'un cours donné par le Rav Chaya à ses élèves qu'il endoctrine dans un ultra-sionisme guerrier extremiste.

 

 

 

Que font les politiciens ? Que dit Marine Le Pen ? Copé ? Sarkozy ?

 

Et bien ils vont lancer un débat sur la place de ... l'Islam ! Dormez tranquillement petits goyms, le danger, ce sont les musulmans, un point c'est tout. Pendant ce temps, des autres religieux forment leurs troupes, en les fanatisant, en appelant à une guerre sainte biblique, en cautionnant des crimes de guerre et en poussant les jeunes juifs à aller démolir de l'Arabe en Palestine occupée.

 

"Dormez goyms... Et tapez sur le muslim !"

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 17:07

 

Un ancien président d'Israël vient d'être reconnu coupable de viols, de harcèlement sexuels aussi sur plusieurs de ses anciennes subordonnées. Après avoir joué la victime d'une manipulation et dénigré les plaignantes, à la mode victimaire typique des sioniste, ce personnage illustre de l'entité israélienne (qui se dit juif pratiquant) leader de premier plan, a été jugé coupable.

 

http://www.metrofrance.com/info/israel-un-ancien-president-reconnu-coupable-de-viols/mjlD!KDi9BYEPPVQ0c/

 

 

Moshe Katsav à la sortie du tribunal le 30 décembre 2010 à Tel Aviv

 

On se souvient du cas d'Ehud Olmert, poursuivi aussi pour harcèlement sexuel.

 

Si l'on ajoute à cela les crimes de guerre, la torture, les pillages systématiques et les destructions, les leaders d'Israël apparaissent sous leur vrai jour : des racailles, des mafieux, des terroristes qui manipulent leur propre population, déjà fanatisée par leurs rabbins fanatique genre Ovadia Yosef et bien d'autres (vous savez ceux qui disent que c'est une Mitzvah, une bénédiction, d'assassiner des enfants palestiniens), pour les maintenir dans une peur paranoïaque et entretenue des Arabes, pour inciter tout simplement à la haine et arriver au projet du Grand Israël, consistant à expulser définitivement les palestiniens de leurs terres.

 

Ne nous y trompons pas : les sionistes, toujours prompts à manipuler les faits et retourner les choses à leur avantage vicieusement, diront : "mais vous voyez, nous au moins on est un état de droit qui condamnons nos propres dirigeants". On leur rétorquera alors aisément : c'est l'arbre qui cache la forêt. D'une part, les peines encourue par leur président - violeur seront probablement légères, et seront symboliques, justement pour pouvoir être utilisées pour entretenir l'illusion d'un état de droit. Et surtout, aucun dirigeant, militaire ou colon israélien n'a été condamné pour leurs massacres de masse, à Gaza, au Liban, en Cisjordanie. Aucun terroriste du Mossad (rappelez vous de ce leaders du Hamas massacré à Dubaï, des physiciens iraniens liquidés, entre autres crimes crapuleux) n'a été inquiété, au contraire. Tous ces crimes sont couverts et appuyés par la justice de l'entité. Que dire de l'Occupation illégale qui continue, de la colonisation, et de la pressurisation du peuple de Gaza...

 

Un pays dirigé par des violeurs, des assassins, des escrocs et des menteurs : voici la "seule démo-crassie" du Proche-orient. Mazel tov ! Et ne dites pas que je suis excessif : ouvrez un dictionnaire, aux mots que je viens de citer. Ils s'appliquent de manière parfaite, preuves à l'appui, aux leaders de l'entité usurpatrice.

Repost 0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 18:52
Repost 0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 17:47

 

En violation de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, Israël a installé, en toute illégalité, des dispositifs d'espionnage au sud Liban. L'Etat libanais a décidé de porter l'affaires auprès de l'ONU.

 

L'étau est en train de se resserer autour de l'entité sioniste. Déjà, le Hezbollah avait alerté les autorités de ce qu'Israël disposait d'installations permettant de brouiller les communications téléphoniques et d'attribuer fallacieusement des appels à certaines personnes : c'est ainsi qu'on avait accusé le Hezbollah du meurtre d'Hariri, en lui attribuant de faux appels.

 

Les révélations sur la perfidie des Israëliens est en train, chaque jour, d'apparaître avec plus de clarté. Peut-être le début de la fin...

 

http://www.europe1.fr/International/ONU-Le-Liban-porte-plainte-contre-Israel-324459/

Repost 0

Présentation

  • : Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • : Ce blog évoquera les questions liées à la propagande anti-musulmane qui a cours en Occident, mes avis sur l'actualités, décryptages, informations...
  • Contact