Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 16:17
 

A croire certains propagandistes, dont les fous furieux de Riposte laïque ou Marine Lepen et bien d'autres, la France et l'Occident serait soumis à une "islamisation rampante". Les musulmans seraient une cinquième colonne venue coloniser et dominer la France. On en rirait, de cette cette vision absurde, si elle ne menait pas des idiots utiles à la croire et à tomber dans la haine.

 

Alors d'abord un petit rappel : les musulmans ne détiennent aucun pouvoir en Occident ni en France. Pas de ministres, pas de présidents, pas de grands PDG, pas de député, pas de président de région... Rien que ce simple constat suffit à faire tomber cette propagande à deux roupis. Mais l'essentiel n'est pas là.

 

 

Il faut savoir que depuis la loi de 1973, l'Etat français, pour ses besoins de financement régaliens, a l'obligation de recourir aux marchés financiers privés : en clair, il doit emprunter de l'argent aux banques privées, moyennant intérêt, alors qu'antérieurement, l'Etat se finançait sans intérêt auprès de la banque de France, soumise à l'autorité étatique. Cette loi a été votée à l'initiative de Pompidou, qui travaillait justement... dans une banque, la banque Rothchild !

La sagesse populaire enseigne que celui qui tient les cordons de la bourse, détient le pouvoir. Et ce à quoi nous assistons manifestement. Car en effet, contraint d'emprunter de l'argent aux banques, l'Etat doit, logiquement, et ce aux fins d'emprunter aux meilleures conditions (en termes d'échéance, d'exigibilité et de taux), plaire aux marchés financiers et inspirer cette sacro-sainte "confiance". Car moins les banques ont confiance, moins elles prêtent, et plus l'intérêt exigé grimpe.

D'autant que désormais, les Etats sont soumis à des agences de notation totalement indépendantes : ces organismes privés font carrément la pluie et le beau temps. Si un Etat conduit une politique trop "sociale", taxe trop les riche, et en clair dépense au profit de ses concitoyens, ces agences de notation, très écoutées par les banques et donc les prêteurs, dégringoleront la note de ce pays, considéré comme "irresponsable" et trop "dépensier". Ce qui signifie, mathématiquement, que les banques, frileuses et réfractaires au risque de prêter à un Etat si "irresponsable" qui risque de ne pas rembourser, augmenteront les taux et prêteront moins.

L'on voit ainsi que le système de domination bancaire et financière influe directement sur les politiques de l'Etat qui nous gouverne. Or, le scandale est que ces financiers ne sont pas élus par nous. Et nos dirigeants ont complètement intégré cette variable : les hommes politiques, et même les présidents, parlent ouvertement de leur notation, et disent sans ambiguité faire tout leur possible pour ne pas dégrader leurs notes. L'aberration est totale, et la sois disant démocratie apparaît, lorsque l'on s'intéresse aux rouages de la dette et des déficits ainsi que leur origine (les intérêts des emprunts bancaires que l'Etat paie) à une farce tragique.

Eric Cantona avait ainsi absolument raison : ceux qui souhaitent retrouver leur souveraineté doivent de toute urgence sortir de ce système de domination bancaire. Rien que le constat de ses adversaires, disant que si nous retirons notre argent, le système s'effondre, prouve en soi, par l'absurde, la réalité de cette implacable tyrannie : tout le système est basé sur la spéculation sur NOTRE argent. Les banques utilisent notre argent pour spéculer, mais aussi pour prêter aux Etats. Et la boucle est bouclée : notre argent sert, au final, à étrangler nos propres peuples, puisque cet argent est prêter aux Etats, moyennant intérêts colossaux. L'absurdité est totale, et ne sert que les intérêts d'une poignée d'oligarques.

La révolution s'impose de toute urgence, et il n'y a rien à attendre de nos politiciens qui sont la plupart financés par ces mêmes investisseurs...

 

L'ironie, est que les "grands patriotes" que j'ai cités, sont incultes sur ces questions, et préfèrent agresser les musulmans, taxés de tous les mots : c'est tellement facile et confortable de ne pas s'intéresser à la complexité du monde et de diaboliser et focaliser sur une minorité, sur des femmes voilées sans défense. Je vise notamment Riposte laïque mais aussi le Bloc identitaire, qui acceptent totalement cette domination bancaire, en appuyant le paradigme matérialiste qui le sous-tend et en trompant les adeptes de leurs sectes en simplifiant à l'extrême les choses.

 

La lâcheté les caractérise, et on les comprend : les banques, le système oligarchique financier est trop dangereux. Organisez des apéro saucisson, c'est tellement plus facile. Mais au final tout bonnement inutile. Des idiots utiles donc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sahabas - dans fanatisme laïc
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • : Ce blog évoquera les questions liées à la propagande anti-musulmane qui a cours en Occident, mes avis sur l'actualités, décryptages, informations...
  • Contact