Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 16:58

 

Une information immonde que je viens d'apprendre, et révélée par un journal israélien, le Yediot Aaronot. Autant dire que l'information est totalement crédible.

 

 

 

 

 

A chaque fois, nous pensons qu'Israël a atteint le summum de l'horreur. Mais à chaque fois, des faits encores plus ignobles sont révélés. Après le trafic d'organes sur les cadavres palestiniens, après la torture, le phosphore blanc, l'utilisation d'enfants comme boucliers humains, voici la pédophilie... Et l'affaire doit être largement de plus grande ampleur vu qu'elle est révélée par un quotidien israëlien...

 

Prions pour nos frères palestiniens. Qu'Allah (swt) leur apporte patience et la victoire finale.

Repost 0
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 18:01

http://www3.findagrave.com/photos250/photos/2007/300/2747_119357797299.jpg

Golda Meir, ancien Premier ministre d'Israël, d'origine Ukrainienne. Responsable de plusieurs dizaines de crimes de guerre et contre l'humanité. Un petit air de Gainsbourg non ?... Ah oui, cela peut prêter à confusion : c'est bien une femme.

 

http://1.bp.blogspot.com/_5Dvdo6a5iBU/S8X9sreb_2I/AAAAAAAAJqI/NZlvd-D_w54/s1600/david_ben_gurion.jpg

David Ben Gourion, d'origine Polonaise, père fondateur d'Israël. Criminel de guerre comme tout dirigeant sioniste qui se respecte, responsable de la Naqba, la pire expulsion collective de tout un peuple du 20ème siècle, il déclarera : "Nous devrions nous préparer à lancer l’offensive. Notre but est d’écraser le Liban, la Transjordanie (Jordanie) et la Syrie. Le point faible c’est le Liban, car le régime musulman y est artificiel et il nous sera facile de le miner. Nous y établirons un Etat chrétien, puis nous écraserons la Légion Arabe, nous éliminerons la Transjordanie (Jordanie); la Syrie tombera entre nos mains. Nous bombardons alors et avancerons pour prendre Port-Saïd, Alexandrie et le Sinaï." ( David Ben-Gourion, mai 1948, au Chef d'Etat-Major. De Ben-Gourion, une Biographie, par Michael Ben-Zohar, Delacorte, New York 1978 ).

 

http://www.adventoftheanti-christ.com/sharon.jpg

Regardez bien ce regard plein de vice... C'est celui d'Ariel Sharon, responsable des massacres de Sabra et Chatila et de tant d'autres crimes. Ancien premier ministre d'Israël d'origine Polonaise et Biélorusse. Il est en ce moment entre la vie et la mort. Son corps doit être en putréfaction mais les autorités israéliennes refusent de laisser partir son âme. Mais peut-être que l'au-delà ne veut même pas de son âme. Mais il n'échappera pas au brasier d'Allah (swt), n'en déplaise aux sionistes.

 

Ehud Barak at Pentagon, 11-2009.jpg

Ce regard aussi vaut son pesant de cacahuète : il mêle vice, hypocrisie... et il a l'air aussi de signifier "je vous prend pour des cons", témoignant du mépris et de l'arrogance caractéristique des leaders sionistes. Ehud Barak, ancien premier ministre israélien, originaire de Lituanie et de Pologne, responsable de la destruction du Liban en 2006, et de tant d'autres crimes de guerre et contre l'humanité. Encore en cavale, essayant de fuire la justice des hommes (comme la plupart des dirigeants sionistes encore en place). Pëut-être qu'un jour il sera arrêté et jugé, comme Milosevic jadis.

 

 

A suivre...

Repost 0
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 16:28

Le 7 novembre 2010, les autorités israéliennes ont procédé à la destruction d'un édifice religieux bâti par des bédouins arabes vivant dans le désert du Néguev.

 

http://fonzibrain.files.wordpress.com/2010/06/boycott-israel.jpg

 

La police a débarqué à l'aube pour détruire la mosquée. Les bédouins ont décidé, en signe de protestation, d'entamer une grève générale. Cela ne changera probablement rien, l'odieux a déjà été commis.

 

La communauté bédouine est la plus pauvre du pays, marginalisée, elle subit un processus de sédentarisation forcée. Traitée en somme, comme tous les arabes, en parias, alors que rappelons-le : c'est leur pays, et le pays de leurs ancêtres. Les squatteurs parasites ce sont les sionistes, venus d'Europe de l'est pour une large part, mais pourtant ils se comportent comme les patrons. On en a l'exemple, à une moindre échelle, avec la France : quand on entend Zemmour ou Finkielkraut se prétendre "français, même plus français que les français".

 

Et dire qu'il y a encore des idiots pour dire qu'Israël est le "seul pays démocratique de la région".

 

http://www.la-croix.com/afp.static/pages/101107055757.46803wl3.htm

Repost 0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 20:46

Israel_UK.jpg

 

 

 

En Grande-Bretagne, une loi autorise les juges, sur demande d’un plaignant, à délivrer un mandat d’arrêt contre un étranger en visite sur son territoire, si ce dernier est soupçonné de crime de guerre ou contre l’humanité.

 

 

Cette loi a été très souvent critiquée par les dirigeants sionistes. En effet, la plupart des responsables en place dans ce pays, ainsi que d’autres politiciens de l’opposition et des centaines de cadres de l’armée, se sont rendus coupables de nombreux actes de barbarie, de crimes de guerre et contre l’humanité (à Gaza, au Liban, contre la flotille humanitaire, dans les geôles israéliennes etc…), et ils craignent donc à juste titre d’être retenus et jugés sur la base de cette loi. Tsipi Livni responsable des massacres de Gaza avait déjà exprimé ses craintes en ce sens. La clique qui dirige ce pays ressemble de plus en plus à une bande de vulgaires criminels en cavale qui usent de leurs réseaux pour échapper à la justice des Hommes.

http://www.palestine-solidarite.org/sarko-livni.jpg

Tsipi Livni et Sarkozy

 

 

 

La pression sioniste semble cependant faire céder les britanniques. En effet, tout récemment, William Hague chef de la diplomatie britannique en visite en Palestine occupée, a promis, sous l’insistance du ministère des affaires étrangères de l’entité sioniste, de procéder à la modification de la législation. Israël conditionne par ailleurs la reprise de son « dialogue stratégique » avec la Grande Bretagne à cette modification.

 

On sait que Cameron, le premier ministre britannique, est très lié aux milieux sionistes. Tony Blair aussi d’ailleurs. Déjà caniche de Bush, la Grande Bretagne prouve encore une fois son larbinisme et sa compromission avec les néoconservateurs et les sionistes.

 

 

Pour plus de précisions : http://www.romandie.com/ats/news/101103144930.rwbusdon.asp

Repost 0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 22:16

Un article très intéressant sur l'implication d'Israël dans le trafic d'armes en Afrique, et donc à l'alimentation des tueries inter-ethniques qui peuvent s'y dérouler. Tout cela pour l'argent...

 

 

colons_gush_khatif_05_05_12_enfants_armes_AP.jpg

 

 

 

Vu sur le site almanar.com 
 
« Là où il y a des contrats d’armes illégaux , vous trouverez toujours une implication israélienne » !
C’est du moins ce qu’a conclu , l’éditorialiste au quotidien Haaretz, Yossi Melman, spécialiste des questions de défense dans son dernier article (16-09-2010) sur le président nigérien Goodluck Jonathan qui a démis de leurs fonctions  le  chef d'état-major de l’armée nigérienne et le commandant en chef  de l'armée de l'air, de mer et de terre de son pays, suite à  leur implication dans une affaire de corruption concernant des contrats d'armement avec l’entité sioniste !
 
 
Selon Melman, ces deux hauts-responsables nigériens ont  autorisé à des sociétés de signer des contrats d’armements d'une valeur de plus d'un milliard de dollars avec « Israël ».  
Se basant sur divers articles parus dans les  médias nigériens, Mehlman affirme que ces contrats étaient « corrompus » car ils incluaient  l'achat d'équipement militaire périmé .
En fait, le scandale de cette affaire touche essentiellement  l'ancien président nigérien le général Ibrahim Babangida et son secrétaire Ahmed  Eli  qui a été dans le passé ministre de la défense.
En effet,  Babangida et Elie sont considérés au Nigeria comme les principaux fournisseurs officiels d'armes et d'équipement militaire de l'armée nigérienne. Or, il s’est avéré que  Babangida est le réel propriétaire de  la société Suncraft , dirigée par un marchand d'armes d'origine libanaise Sami Haydar. Tandis que la société Doiyatec Communication revient à un marchand d'armes israélien Amit Sadeh, qui réside  au Nigeria et est proche des dirigeants du pays.
Selon un rapport de presse cité par Mehlman, Sadeh a une relation très intime avec Elie, il serait même son contact. Selon un autre rapport la société Doiyatec Communication se compose en fait de sept sociétés, que Sadeh possède  en partie ou est partenaire.
Selon Mehlman, la plus grande transformation dans la vie de Sadeh a eu lieu il y a six ans, quand il a négocié un contrat d’armements d'un milliard de dollars incluant de petits avions, y compris des drones militaires  et des bateaux sans pilote avec la campagnie israélienne Aeronautics Defense Systems of Yavneh !
 
A cette époque, les autorités nigérienes ont ouvert une enquête sur l'affaire soupçonnant le président de l’époque  Obasinjo, qui a entériné l'accord en secret juste avant les élections, en échange d’ un pot de vin.
Depuis lors, Sade a intensifié ses activités au Nigeria, en particulier dans les contrats d'armement avec « Israël ». Il cache les nombreuses clauses de l'entente précédente entre les sociétés israéliennes et les marchands d'armes, en raison de règles strictes de l'Organisation de coopération économique internationale . 
 
Cet épisode illustre la nature actuelle des relations entre « Israël » et les pays d'Afrique subsaharienne, du moins sur le plan sécuritaire. Officieuses, aléatoires, elles obéissent en priorité à une logique d'intérêts politiques et économiques. Comme dans beaucoup d'autres zones géographiques instables, les Israéliens ont su faire valoir leur expérience militaire. « Aujourd'hui, des dizaines de sociétés de sécurité travaillent sur ce continent, toutes dirigées par d'anciens officiers de Tsahal, explique le journaliste d'investigation Ronen Bergman (éditorialiste au Yediot Aharonot). La présence israélienne y est exclusivement privée, c'est un phénomène qui remonte aux années 1970.»
 
Au lendemain de la guerre de Kippour (1973), lorsque la plupart des pays africains rompent leurs liens avec l’entité sioniste, le Mossad décide de se substituer aux diplomates en servant d'interlocuteur auprès des dirigeants africains et des mouvements d'opposition. Isole sur la scène internationale, Israël cherche avant tout à bénéficier d'appuis au sein de l'ONU. « C'est a ce moment-la que les hommes d'affaires et les marchands d'armes israéliens ont fait irruption en Afrique », raconte l'ancienne députée Naomi Hazan. Au Liberia, au Zaïre, au Togo ou encore au Cameroun, des centaines d'instructeurs israéliens commencent à assurer la formation de gardes présidentielles et d'unités d'élite. A la fin des années 1970, plus d'un tiers des ventes d'armes israéliennes se réalise sur le continent noir.
 
NIGERIA, KENYA, ETHIOPIE AUSSI...
 
En  septembre 2009, Avigdor Lieberman est effectue une tournée africaine. Officiellement, la visite du chef de la diplomatie israélienne visait à renforcer la coopération sur le plan agricole et proposer des solutions liées à la purification des eaux. « II ne fait aucun doute que le plus important pour l’Afrique, c'est la lutte centre la pauvreté et la sécheresse, pas les armes », déclarait Haim Dibon, l’un des proches de Lieberman. Ce déplacement officiel cachait néanmoins d'autres ambitions moins avouables. Au sein de la délégation israélienne figurent une équipe du Mossad, des représentants du Sibat, l'organisme en charge des exportations d'armes israéliennes, de même que plusieurs responsables d'industries de défense, comme les sociétés Elbit, Soltarn, Silver Shadow et l’Israel Aerospace Industries (IAI).
 
Les pays visités par Avigdor Lieberman représentent quant à eux un intérêt sécuritaire majeur:
 
Le Nigeria, principal producteur de pétrole en Afrique, en proie à une rébellion dans le Delta et des conflits communautaires dans l’Etat de Plateau, et dont les ventes d'armes ont rapporté 500 millions de dollars à « Israël » ces dernières années.
 
Au Kenya, cible par le passé de plusieurs attentats, la coopération antiterroriste a été longuement évoquée.
 
 Enfin, l'Ethiopie, partenaire stratégique de l’entité sionsite, est positionnée sur la Corne africaine, au carrefour de la mer Rouge, a proximité du Soudan et de l'Egypte, un axe où l’Iran fait régulièrement transiter ses cargaisons d'armes à destination du Hamas et du Hezbollah, selon des obseravteurs israéliens .
 
Pour Yossi Melman , «  là ou il y a de l'argent, il y a des armes israéliennes ».
Ce spécialiste des questions de défense avait déjà révélé les activités de la société de sécurité privée Global CST en Guinée.
 
En décembre 2008, lorsque le capitaine Moussa Dadis Camara s'autoproclame successeur du défunt président Lansana Conte, il fait face à la méfiance qu'éprouve à son égard une partie de la population.
N'accordant guère plus de confiance à l’armée guinéenne, dont il est pourtant issu, le chef de la junte décide de s'attacher les services d'un expert en sécurité qui assurera l'encadrement de sa garde prétorienne, les Bérets rouges.
Via le diamantaire israélien Beny Steinmetz, qui possède une mine d'exploitation en Guinée, Dadis Camara reçoit Israël Ziv, patron de la société privée Global CST. Ancien commandant des forces spéciales, Ziv possède un profil impressionnant. Connu pour avoir encadré l’armée colombienne lors de la libération d'Ingrid Betancourt, il a également servi de conseiller militaire en Géorgie en 2008, juste avant que n’éclate la guerre en Ossétie du Sud. Dadis et Israël Ziv concluent un accord qui s’élève à 10 millions de dollars.

Mais la transaction est illégale : « Ziv a vraisemblablement agi sans le feu vert du ministère israélien de la Défense et a enfreint les régies d'exportation d'armes », explique Yossi Melman. Si le gouvernement israélien a décidé d'ouvrir une enquête, l'affaire est d'autant plus embarrassante que Global CST n'a pas remis en question sa coopération avec Dadis Camara après la répression sanglante de l'opposition, le 28 septembre 2009. « La société Global emploie toujours en Guinée des experts militaires, agricoles, des conseillers politiques et toutes sortes d'ingénieurs civils », affirme Yossi Melman.
 
STRATEGIE D'INFILTRATION

 

A défaut d'y avoir déterminé une politique claire, les Israéliens ont, semble-t-il, opté pour une stratégie d'infiltration en Afrique. Ainsi, l'aide militaire proposée par des entrepreneurs privés ou publics ne constitue souvent qu'un premier pas.

En septembre 2002, cette logique est a l’œuvre lorsque le président ivoirien, Laurent Gbagbo, fait face à une offensive rebelle. Déçu des Français et à la recherche d'un appui militaire, le chef d'Etat ivoirien se tourne vers son fidèle avocat parisien Sylvain Maier,
qui le met en contact avec plusieurs spécialistes israéliens. En quelques semaines, Laurent Gbagbo obtient la livraison d’hélicoptères, de drones tactiques et de matériel d’écoute. Une cinquantaine d'experts israéliens du renseignement opèrent alors à Abidjan pour espionner les communications des rebelles.
 
 
« Les Israéliens sont derrière tous les conflits en Afrique », s'écriait en aout 2009 le colonel Kaddafi, en marge d'un sommet de l'Union africaine, à Tripoli. La réalité est autrement plus subtile. Très réactives, habituées aux situations de crise, les entreprises israéliennes sont souvent les premières à proposer leurs services à des pays en guerre: conseil militaire, soutien logistique et armement.

Avec seulement neuf ambassades en Afrique, l’entité sionsite  a recours  au secteur privé pour exister sur ce continent.

 

source :    http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=154488&language=fr

 

 


Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 23:08

 

 

Benjamin Netanyahou, le dirigeant de l'Etat sioniste, a eu le culot d'exiger de Mahmoud Abbas une ultime soumission, à savoir la reconnaissance, par le peuple palestinien, du caractère exclusivement juif de l'Etat d'Israël, en échange de l'arrêt temporaire de la colonisation. Pour résumer : la reconnaissance, par le peuple soumis, volé, occupé de Palestine, et la validation définitive de leur spolliation. En somme, admettre que la Nakba, c'était tous compte fait légitime, l'invasion sioniste étant justifiée.

 

sem75-Z7-Netanyahou-Abbas.jpg

 

 

D'autant qu'il s'agit là d'une belle arnaque car la colonisation est très largement entamée en toute illégalité et impunité, l'arrêt temporaire n'a absolument aucune utilité.

 

 

Abbas a refusé. On sait qu'il a les mains liées, et donc la question est : combien de temps va-t-il tenir ?

 

En attendant, il devrait se mettre du côté des résistants du Hamas : cet ultime affront en forme de chutzpa du tyran Netanyahou devrait au moins le convaincre de la totale mauvaise foi des dirigeants sionistes.

 

Allez Abbas, ait le courage de dire stop aux israélo-américains, c'est la seule et unique issue : les épisodes récents auraient dû finir de vous convaincre de l'inutilité de votre démarche de larbinisme.

 

 

 

http://www.lepoint.fr/abbas-exclut-de-reconnaitre-israel-comme-l-etat-nation-des-juifs-11-10-2010-1247849_19.php

Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 17:24

 

 

 


Témoignage de la palestinienne humiliée
Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 15:44

 

Al-dura-abrites.jpg

 

 

 

 

Certains instances communautaires juives avaient prétendu que les fameuse image de l'assassinat du petit palestinien par les forces de tsahal avaient été manipulées pour inciter à la "haine contre l'Etat d'Israël". Une théorie du complot alimentée par le Crif et toute une série de journalistes et d'intellectuels qui se prétendent "sérieux" et "humaniste".

 

Ce délire conspirationniste a conduit ces individus à traquer le journaliste, à propager des rumeurs, à le harceler. Il a même été menacé de mort à plusieurs reprises. Le plus ridicule dans cette affaire, c'est que ce journaliste, taxé de vouloir faire "monter l'antisémitisme", est lui-même de confession juive... Pour dire à quel point l'hystérie des sionistes est grave.

 

 

Charles Enderlin publie cette semaine "La mort d'un enfant", édition Don Quichotte, dans lequel il relate ces dix années de harcèlement.

 

charles_enderlin2a.jpg

 

 

 

Pour plus de précisions : http://www.france-palestine.org/article15740.html

Repost 0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 16:37

1328511-1750626.jpg

 

 

Israël pratique le racisme d'Etat, nous le savions déjà. Mais désormais la loi va aller encore plus loin : selon l'AFP, les candidats non-juifs à la citoyenneté (cet élément est déjà une discrimination puisqu'en Israël, les non-juifs n'ont pas le droit à la "nationalité israëlienne, qui elle est réservée aux seuls juifs, mais uniquement au statut inférieur de "citoyen) devront déclarer allégence à Israël en tant qu'Etat juif.

 

En clair, ils devront admettre explicitement leur statut de "goyms", c'est à dire non-juif, et reconnaître respecter la suprémacie du peuple juif sur la terre volée aux palestiniens que l'on nomme Israël.

 

L'entité sioniste s'enferme de plus en plus dans la radicalité. Et nous sommes convaincus que cela mènera à sa perte.

 

 

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gsQ6QxhusOEjMZgRqvr2nGU0Yd_g?docId=CNG.dd9b99f6ea16856d7f13547203c44ec4.af1

Repost 0

Présentation

  • : Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • Islam - Point de vue d'un musulman face à l'occidentalo-sionisme
  • : Ce blog évoquera les questions liées à la propagande anti-musulmane qui a cours en Occident, mes avis sur l'actualités, décryptages, informations...
  • Contact